La tourbière 13

 

  2eme caractéristique : la diversité

Tout comme une hêtraie d’une région donnée est différente d’une hêtraie poussant a un kilomètre plus loin  tout en gardant des caractéristiques communes nous remarquons que l’autonomie engendre la diversité. Avec  trois sortes de lait il se fabrique plus de quatre cents fromages ainsi les projets d’autonomie énergétique sont les plus divers actuellement.

Des paysans d’une même commune demandent un digesteur de méthane dans chaque ferme, l’état fournit le matériel pour que le surplus de production soit distribué chez les habitants environnants     environnantes qui devront apporter une contribution a l’qui devront apporter une contribution a l’entretien des digesteurs a par cela les fermes resterons classiques.

Un groupe de marginaux s’installe dans des vieux hameaux en louant les terres, l’état ou la région fournit une aide pour l’installation de capteurs et de matériaux de constructions la vie est organisée sous forme de communauté.

Dans la même commune coexistent des propriétaires, des marginaux, des semi communautaires

 

La filière gaz sous forme de Biogaz est la filière d’avenir. Il existe des petits digesteurs familiaux produisant assez pour quelques heures d'itilisation.

 

Peut être adopté dans le cas de construction de maison ou de restauration.

Les digesteurs pour les gros animaux. La production est bien importante en effet l’énergie des végétaux absorbée par les bovins se retrouve pour moitié dans les bouses, le fumier peut produire 250 m3 de biogaz a 5 kilowatts  par mètre cube ce qui donne 1250 kilowatts soit l’équivalent de plus d’une tonne de fuel, ce qui est important. De plus la méthanisation permet de diminuer les pertes en méthane du fumier. Notons aussi que le lisier est beaucoup moins performant que le fumier, 50 m3.  Le digestat  permet de faire de l’humus plus vite et surtout la méthanisation n’occasionne aucune perte d’azote. Le biogaz ne contient que du méthane, du gaz carbonique et du soufre (mauvaise odeur et mauvais pour les moteurs) le gaz permet de produire de l’électricité et de la chaleur mais a notre avis dans le futur une fois épuré il  peut être mis en conteneur ou dans le circuit de gaz. Autrefois il existait du gaz de ville fait à partir de houille dans des usines a gaz. Rien que la methanistion du fumier des animaux d’élevage pourrait faire rouler plus de vingt millions de petites voitures type voiture a Fabienne et ceci sans compter le méthane capté dans les décharges et dans les boues d’épurations ( assez bien capté en France, se retrouve en gaz dit de ville.  

Nous pensons que les fermes périurbaines pourraient produire une partie de l’énergie des villes. Les endroits plus isolés peuvent produire le méthane épuré et mis en bouteille par des unités mobiles.

A notre avis la méthanisation a partir de maïs est absolument a proscrire les defauts sont les mêmes que ceux des agrocarburants (cela se fait en Allemagne)

Nous aborderons un nouveau récit. Cendrillon 2017 et le prince de la permaculture. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×