Protection de la nature : une politique irresponsable.

 

En 2017 j’hésitais entre s’abstenir au 2 eme tour de l’élection présidentielle   ou  voter pour Manu dont le programme était trop libéral pour moi avec l’abandon des services publics, la dégradation des solidarités,  l’enrichissement des plus riches, l’individualisme, la concurrence exacerbée et la dictature financière.  C’était à mes yeux ce que représentait Manu Macron . Marine la teigne sans être l’égale d’Hitler représentait plutôt la fille de Mussolini. Choisir entre la Facho et le financier roublard de chez Rothschild, que faire ?. La facho a été éliminée de suite pour l’arrogant j’ai tiré a pile ou face  et j’ai voté pour lui. Rien à dire il à bien appliqué son programme libéral avec la paupérisation de l’assurance maladie,  de l’assurance chômage,  la suppression de L’ISF boursier et de l’Exit taxe, la retraite par points dont on a vu la fragilité avec le Coronavirus.

Je précise qu’en 1972 j’avais mon diplôme de technicien supérieur agricole option protection de la nature avec dans la formation six heures d’écologie théorique et pratique par semaine nous étions en avance sur notre temps c’est ce que nous as dit un directeur de parc régional mais j’ai toujours pratiqué en amateur

Revenons en 2017  et 2018 apparemment sans prendre conseil auprès de son ministère de l’environnement le président Macron pris des décisions irresponsables semblant inspirées par les chasseurs les plus bornés et les plus  fanatiques. Le prix du permis de chasse a été divisé par deux,  Les chasses présidentielles fermées en 2010 ont été ré ouvertes. Le point le plus scandaleux a été l’autorisation de chasser de vingt-deux espèces supplémentaires dont certaines protégées  et/ou en forte diminution comme le courlis cendré et l’alouette des champs cette dernière étant décimée par les pesticides et l’arrachage des haies. En réalité beaucoup d’animaux d’élevage comme faisans sont chassés ainsi que des lapins des chevreuils et des sangliers ces derniers étant en partie d’élevage ces autorisations intempestives sont une atteinte grave à la biodiversité en péril. Citons également la gestion de la faune sauvage confiée aux seuls chasseurs.

Citons également l’autorisation de chasser certaines espèces d’oiseaux migrateurs pendant la fermeture de la chasse, les oies les canards.

Des dérogations seraient accordées pour chasser les oiseaux migrateurs après la fermeture sous différents prétextes (sans respect pour la directive européenne pour les oiseaux et après avoir perdu 12 fois devant le Conseil d’Etat s’agissant de chasser les oies migratrices…).

Comme si cela n’était pas suffisant, l’obligation d'instaurer un permis de chasser en Guyane, obtenue en 2017, est supprimée. Cerise sur le gâteau, les modes de chasses traditionnels (Cf. glu, étranglement, écrasement des oiseaux…) entreraient dans le « patrimoine cynégétique national ».

Le président a commencé le Sénat veut continuer voulant instaurer un délit d’entrave à l’action de chasse puni de un an d’emprisonnement et 30 000€ d’amende.

De son côté, la Fédération nationale des chasseurs reçoit un fonds de la part de l’Etat ou de l’OFB (Office Français de la Biodiversité) dans tous les cas du contribuable français) de 10€ par permis de chasse,. Un comble les chasseurs ont des réserves mais en même temps ils mettent en péril cette même biodiversité.

La visite du site de la LPO (ligue de protection des oiseaux est édifiant car depuis que Macron est président les mauvais coups contre la faune se multiplient.

La liste des attaques anti- écologiques continue :

La « simplification » des enquêtes d’utilité publiques pour pouvoir bétonner plus vite. La privatisation de l’ONF a commencé pour qu’elle s’occupe que du « rentables et du mercantile » à quoi bon s’occuper du rôle de la forêt dans la captation de gaz carbonique de la régulation du cycle de l’eau et de la diminution des nitrates de son rôle récréatif. C’était aussi les missions de l’Office National des Forêts.

Citons également la subvention à l’huile de palme en tant qu’agro-carburant subvention supprimée par les députés et non par le gouvernement. La subvention existe toujours pour les dérivés d’huile de palme.

Le premier ministre de l’environnement Robert Poujade en 1971 parlait du « ministère de l’impossible »  alors qu’en réalité il avait bien plus de pouvoir que Nicolas Hulot dont l’image a été exploitée d’une manière machiavélique. Robert Poujade a mis en place des systèmes de surveillance de la pollution de l’air et de l’eau qui se sont développés par la suite. Nicolas Hulot en théorie 3 éme ministre par ordre d’importance  n’a rien pu faire, il n’avait même pas la maitrise de ses réunions et de ses invités il n’a même pas pu empêcher l’exportation, d’huile de palme ce qu’a pu faire Ségolène Royale  sur un plan juridique : exportation contraire aux accords de Paris. Ségolène a pu contrer en partie les traitrises de François Hollande de par son expérience en politique chose que n’avait pas Nicolas Hulot, honteusement trompé.

Voici pourquoi il m’est désormais impossible de voter pour Macron , pour Hollande non plus. 

Des stratèges d’extrême droite parlent d’organiser des primaires car il n’est pas sûr que Marine arrive au deuxième tour surtout si Ségolène se présente à l’élection présidentielle et parvient à rassembler la gauche détruite par François Hollande. Evidemment je préfèrerais Yannick Jadot mais Ségolène peut faire chuter Macron ou Marine La Teigne. Hollande ne vaut pas mieux  Macron a prôné un programme  libéral et il fait une politique libérale mise en pause et en cause par le coronavirus. Tandis qu’Hollande élu sur un programme social-démocrate a fait du libéralisme économique à outrance (c’est lui qui a supprimé le stock de masques)  il a instauré une politique digne de Marine avec Manuel Vals et sa déchéance de nationalité, idiote et totalement contre-productive.

Je ne peux plus voter constamment contre mes valeurs Macron à intérêt à faire monter Marine Le Pen qui joue le rôle d’épouvantail et « d’idiote utile ». Pour ma part fini de voter « pour faire barrage » Chirac pour faire barrage à Jean Marie le Pen, Hollande pour faire barrage à Sarkozy alors que j’aurais préféré Montebourg ou Ségolène, Macron pour faire barrage à Marine. Je ne pense pas que l’on pouvait s’abstenir la première fois. Jean Marie le Pen n’avait ni la capacité ni  l’intention de devenir président c’était même son cauchemar il voulait juste semer la zizanie mais je regrette les deux autres. Chirac était de loin le moins pire sur le plan écologie c’est lui qui est à l’origine du BTS protection de la nature en tant que député de la Corrèze. Le discours de Johannesburg (la maison brule et on préfère regarder ailleurs) fût un beau discours mais peu suivit d’actes.

Macron est pour moi un autocrate fasciné par les milliardaires et qui use et abuse des prérogatives données au président de la république par la cinquième République. Son quinquennat prend une voie de plus en plus fasciste et autoritaire. Marine est incapable de gouverner certes mais qui la fait monter dans les sondages.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire