Cendrillon 2017 et le Prince de la permaculture 27

 

 

Mais pour l’heure la communauté ne connaissait pas son avenir victorieux la réunion commença a 11 heures pour cause d’anniversaire très bien fêté avec Elena pour Carlos et après midi torride pour Lucie et Jean. L’horaire passe après « prendre soin de l’être »  et l’érotisme en fait parti contrairement à la pornographie pur produit de la société mercantile et productivité. Le but de la pornographie est l’argent, le plaisir désintéressé le but de l’érotisme.

Le Nom : Le nom proposé il y a trois semaine est adopté finalement.  Eco hameau Pierre Rabhi au Pradelou  la différence entre l’agro écologie et la permaculture consiste dans le fait que la Permaculture s’occupe de plus de domaine mais les principes de base sont les mêmes.

Jean souligna que Pierre Rabhi s’appelle en réalité Rabha Rabhi ce qui signifie « le vainqueur en arabe » . La moitié ne voulait pas donner de nom particulier Eco -hameau du Pradelou.

Ensuite vint l’exposé de Carlos visant à exposer les différentes possibilités concernant les animaux

Nous avons 15 hectares de landes et une vingtaine d’hectares de prairies humides, le reste est en prairie soit sèche avec peu de terre soit normale. L’humidité  étant apportée par le ruisseau Briance.

Pour l’agriculture traditionnelle un seul agriculteur se trouverait sur la ferme et ferait de l’élevage bovin en extensif hors nous sommes 15, sept couples plus Maria , devant les regards interrogatifs il dit ; « le notre avec Elena est récent »

Donc nous pouvons faire une plus grande variété d’élevage. Reste a savoir ce qui reste en autoconsommation ou en vente et sous quelle forme ?.

La race bovine limousine 

 Bovins race limousine 3 blog photos libres fr

Peut être envisagé quelques bêtes qui demandent très peu de travail. Cette race est adaptée au plein air intégral. Vu la proportion de végétarien (environ la moitié) et la faible consommation de viande des autres environ font que la production de veau de lait est abandonnée. Elena a ce propos ayant fait un petit mémoire au cours de ses études intitulé « René Dumont : un agronome du futur » soulignait que celui-ci dans les années 1940 était fortement contre le veau de lait mis a part dans les régions de Montagne. La vente se fera en circuit court c'est-à-dire a destination des bouchers locaux qui vendent cette viande haut de gamme presque biologique au prix de la viande de vache laitière de reforme engraissé au Soja Brésilien. La nourriture des vaches limousine est presque exclusivement a l’herbe et encore a des endroits ou la culture est difficile voir impossible. Pas ou peu de concurrence entre l’élevage et la nourriture des hommes. Le maïs ensilage est évidemment totalement exclu. Nous pensons faire une dizaine de bêtes par an notons que cet élevage demande peu de dépenses il reste assez rentable économiquement a cause de cela. Les bouchers locaux de plus aiment bien afficher la provenance des animaux et souvent achetant a des petits agriculteurs retraités car les plus gros vendent par lots et les jeunes bêtes partent en Italie se faire engraisser.  De plus le Eco hameau se fera connaître ainsi notre consommation propre sera de moins de 200 Kilogrammes par an, le boucher achètera la vache ou la génisse ou le taurillon et déduira ses frais d’abattoir et de découpe.

 L’élevage laitier : Le dernier sondage a montré plus d’enthousiasme pour cette sorte d’élevage mais attention il faut traire tous les jours et que tous sache faire le fromage d’où la force du groupe je propose deux races a lait peut être trois.

La brune des Alpes :

 Brune

C’est une race très ancienne ayant la particularité d’être une laitière transformant facilement une nourriture pauvre, elle servait aussi pour le travail et enfin pour la boucherie. Ses qualités fromagères sont exceptionnelles à cause de la teneur en caséine.  Au XIX eme siècle elle faisait déjà 3000 litres de lait par an ce qui en faisait la meilleure laitière a l’époque.

La Jersiaise :

 Jersiaise

C’est une petite vache mais une excellente transformatrice elle est aussi facile a élever.  Il y aura évidemment la transformation en fromage c’est pourquoi nous n’aurons pas un gros effectif. Les installations seront assez légères.

Les Ovins

La race  limousine

 250px brebis limousine02 sda2012

Ce qui caractérise cette race est sa rusticité elle exploite des milieux très pauvres comme les landes ou les tourbières et a eu un rôle important pour que les tourbières ne finissent pas par se  transformer en bois ainsi que les landes. Elle tient également une place dans les traditions culinaires de la région à travers sa viande, mais aussi avec la tomme fromage réalisé traditionnellement avec du lait de brebis limousine trait après le sevrage de l’agneau2.

Les chèvres :

 Elles sont incontournables elles produisent couramment plus de quinze fois leur poids en lait et de plus elles sont de très bonnes transformatrices. Une personne seule peut élever 400 chèvres mais au maximum 200  si le lait est transformé en fromages dans ce cas suivant les installations 200 a 270 euros peuvent être gagné par chèvre adulte de quoi faire vivre  en permaculture au moins quatre personnes avec 200 animaux. Pour 200 chèvres la production de lait est en moyenne de 150000 litres soit 1500 kilogrammes de fromages il est a noté l’investissement assez faible.

Les cochons :

Cul noir

Peuvent être élevés en plein air et profitent bien du petit lait et de plus l’espèce locale le cul noir en 2003 il y avait 43 verrats et 139  truies dans tout le Limousin .Cette race a failli disparaître car elle ne fait que six porcelets par portée et produit du gras a l’engraissement mais elle s’adapte bien a l’élevage en plein air elle se nourrit de glands de chênes et de châtaignes. Les bouchers ne mettent que ce porc une fois par semaine en vente et le prix d’achat est de plus de 3,50 Euros le kilogramme pour l’éleveur et cela fait quelques Euros de plus pour le consommateur mais c’est le prix a payer pour préserver les ressources en terre et en énergie ainsi que la fertilité du sol.  Le lait est une excellente transformation et le porc un bon transformateur. Ainsi 15 kilogrammes d’herbe donnent 15 litres de lait et 1,5 kilos de fromage et avec le sous produit autrement dit le petit lait 200 grammes de porcs le supplément est apporté par des choux rave et un mélange seigle pois. Je sais le porc a mauvaise presse surtout depuis la visite d’une certaine Isabelle une collègue a Lucie qui a écrit : Les dossiers noirs de l’agriculture et Fabienne une amie de Lucie qui disait que les animaux mangeaient les céréales qui nourrissaient les hommes. Certes mais dans le cas précis ils exploitent un sous produit une association végétale propice pour le sol et de plus ils donnent du fumier. Nous sommes dans le cas de figure de l’agro écologie ou les animaux renforcent les cultures et la ou Fabienne a raison c’est que notre quantité de viande est limité. Isabelle quand a elle a fort bien démonté l’élevage industriel le rôle néfaste des multinationales et le fait que 90% des porcs produits le sont dans des conditions déplorables ici  le cochon a de l’espace, de la paille ou de la sciure, la femelle peut faire son nid comme les sangliers, et de plus il peut entretenir des relations avec ses congénères et avec les éleveurs

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×