Le chauffage :

 

Réévaluer, Reconceptualiser, Restructurer, Redistribuer, Relocaliser, Réduire, Réutiliser, Recycler.

emissions-co2-2.gif

  

Evaluer et révaluer

Si le chauffage n’est pas le premier poste en terme d’émissions de gaz a effet de serre il est le premier en terme de consommation globale avec 45 % du total de l’énergie soit 68 millions de tonnes d’équivalent pétrole.  La consommation est même passée de 56 millions de tonnes en 1973 a 68 millions actuellement et malgré cela la proportion de mal logé et de SDF ne cesse d’augmenter.

La diminution requise pour la survie a long terme et pour parer l’épuisement des ressources  est environ des trois quart, ce qui nous laisse 15 millions de tonnes  et cela est possible avec des nombreux chantiers.

Il est évident que le  rôle de l’état sera moteur  ainsi que celui des collectivités locales, et de l’économie sociale et solidaire.

Rien ne sera possible avec la crise de l’Euro et le fameux pacte budgétaire, il est impératif que la transition énergétique passe avant toute chose dans ce contexte la future « banque verte » doit avoir le monopole de la création monétaire.

Reconceptualiser :

L’objectif a été clairement défini par le Grenelle de l’environnement dont nous pouvons saluer la qualité des travaux mais que d’énergie pour presque rien, en matière d’écologie l’ancien gouvernement a été plus bas que terre. Donc l’objectif est de 50 kilowatts par m2 et par an ce qui représente 1Tonne de granulés de bois, 500 litres de pétrole, une corde de bois avec majorité de chêne (une corde=3 stères) et encore moins que cela car ces 50 kilowattheures comprennent l’eau chaude et l’électricité autant dire que la maison est très bien isolée.

Mais comment isoler la totalité des maisons avant 2040 ?.  En commençant par les plus anciennes mais qu’en est-il des maisons occupées quelques semaines par ans, ou les maisons en pierres ?, qui va payer et comment ?.

L’isolation en se résume pas seulement a des largeurs d’isolant, n’oublions pas non plus la conception bio climatique pour les constructions neuves et l’ajout de serres, de verandas, de capteur solaire a air pour les maisons plus anciennes. 

Comment ?. Aucun espoir dans le libéralisme économique, la « main invisible du marché qui arrange tout » est une utopie monumentale, nous sommes personnellement atterré par tant de contre vérités croire que si tous ceux qui le peuvent doivent « maximiser les profits » pour le meilleur des mondes possible  est une grossière erreur (pour rester poli). Croire que l’état va tout prévoir tout arranger est une autre utopie qui échoua en 1989. En pratique les marchés financiers veulent s’enrichir par tous les moyens sans entraves quitte à spéculer sur le malheur des gens et d’autre part exigent d’être renfloués quand leurs manigances tournent mal. Privatiser les profits et collectiviser les pertes telle est la régle. Déjà si l’état pouvait contrôler les grands flux financier se serait déjà bien, l’Europe et l’Euro sont bien partis pour un naufrage semblable a celui du Concordia.

Personnellement nous pensons que les « entrepreneurs sociaux » et l’économie sociale et solidaire aura un rôle prépondérant ainsi que les collectivités locales.

Nous pensons que tôt ou tard les améliorations seront contraignantes au cours de la vente des logements, mais les propriétaires si le pavillon a été construit au cours des années 1970 ou début 1980 ne pourront avancer les 30 ou 40000 euros nécessaires à la mise aux normes énergétiques,   d’autant plus que les propriétaires auront subis « le grand bond en arrière ». D’autre part les sociétés capitalistes classiques auront tendance à « plumer » le propriétaire et à abuser du futur acheteur  pour avoir le maximum d’argent pour spéculer et se faire rembourser par la collectivité si cela tourne mal semant son lot de malheurs au passage.

L’état aura fort à faire pour fixer les règles du jeu et aussi pour empêcher les prédations des spéculateurs a côté desquels les mafiosi sont d’aimables plaisantins.

Il devient évident que seule l’économie sociale et solidaire et de plus écologique sera efficace que se soit sous forme de SCOOP (Société coopérative et  participative) anciennement Société coopérative ouvrière de production) ou de SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) ainsi que les entreprises d’insertion seront autorisées à intervenir sur ce marché.

Il est temps enfin que l’ Utopie Libérale soit reconnue telle. Le principe de « s’en mettre plein les poches avec le moins de contraintes possible conduira à la meilleure société possible » est une bêtise sans nom.

Le deuxième concept : le prêt à taux zéro avec le remboursement basé sur les économies d’énergie indexé sur le cours du pétrole ; prenons un exemple la rénovation énergétique coûte 40000 Euros , la dépense passe de 350 kilowatts a 50 kilowatts par an et par mètres carrés soit 300 kilowatts par m2 soit 30000 kilowatts pour un pavillon de cent mètres carrés soit environ  une économie de 3000 litres de pétrole prix du fuel actuel entre 950 et 1000 euros les milles litres ce qui fit une économie de  3000 euros par an  ce qui donne 13 ans a condition que le pétrole ne monte pas. Il montera inévitablement réduisant ainsi la durée de remboursement.

Il est évident que si la maison est isolée a 150 kilowatts par m2 l’économie sera de 1000 euros par an et nous nous pencherons sur des systèmes moins lourds comme l’ajout de capteur a air ou a eau chaude ce qui fera une note de 10000 euros environ

Relocaliser : Il est évident que l’isolation de millions de logements va créer de nombreux emplois  que ce soit pour la pause des isolants, pour leurs fabrications, et si cela est prohibitif la fabrication de serres accolées, panneaux solaires a eau et a air. Le  mini et micro éolien  ou petit éolien compensera l’énergie consommée  ou servira a alimenté une pompe a chaleur. Cas particulier des résidences secondaires, ou des maisons en pierre.

Réduire : C’est le but final d’une manière générale c’est 50 kilowatts au m2 et par an et pour les énergies fossiles une diminution des trois quart est attendue. De toute façon le pétrole sera hors de prix

Redistribuer réutiliser : Une éolienne d’un kilowatt bien située peut produire 2000 kilowatts par an  elle peut alimenter complètement le chauffage d’une maison très bien isolée 3000killowatts par an a condition d’utiliser une pompe a chaleur eau/ eau (très bon rendement)  jusqu'à 4 kw récupérée pour 1 Kw. Ce système peut utiliser la récupération d’eau de pluie. Ces systèmes sont plus pertinents en ville.

Recycler : Le recyclage  des matières organiques peut non seulement produire de l’humus, mais aussi de la chaleur et du méthane pouvant être récupéré.  Le recyclage des vieux journaux produit la ouate de cellulose de plus en plus utilisée, les nombreux emballages en polystyrène peuvent servir d’isolant. Le recyclage de vieux vêtements est une source d’isolant.

Le poste chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaire est important la décroissance rapide de ce poste est obligatoire. Pour les bâtiments tertiaire la limitation des horaires d’ouverture et la diminution du temps de travail est aussi une piste ainsi que diverses formes de colocation pour les associations en particulier.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×