ETHIQUE ET TRAVAIL

 

1993

Nous proposons une éthique résolument anti-productiviste et anti- libéralisme économique ainsi qu’une production respectant à la fois la morale, la survie à long terme et le bien être des hommes. En effet acheter moins cher très loin au Pakistan par exemple favorise l’esclavage et la misère de ces peuples qui ont un grand besoin de produire pour eux et produire l’essentiel et le nécessaire de la vie de tous les jours, de plus cet esclavage conduit au drame du chômage dans les pays riches. Les entreprises neo-negriéres devront subir de très fortes amendes ainsi que des peines de prison aux principaux dirigeants car ces pratiques de concurrences acharnées et déloyales sont aussi graves que le SIDA. Ces   dirigeants sont aussi responsables que GARETTA nous remarquerons au passage que c’est essentiellement de grandes entreprises.

Ne nous méprenons pas ces mesures nécessitent un protectionnisme mais elles n’impliquent pas forcement une rupture de relations commerciales avec le tiers monde  mais des relations plus équilibrées, il s’agit de vendre des machines les plus autonomes possibles aux pays concernés, mais ces machines servant a produire pour faire cesser l’exploitation des hommes et de la nature sera payé au juste prix , il s’agit d’acheter moins au tiers monde mais beaucoup plus cher, ainsi au lieu de couper dix arbres un seul sera nécessaire, ainsi la forêt sera conservée .

Ne nous méprenons pas non plus la vie sera plus chère, mais il n’est pas sur que nous soyons moins riches car beaucoup plus de personnes auront un emploi. Ces mesures seront importantes mais sans doute insuffisante car elles ne favorisent pas forcement une grande activité économique. D’autres mesures seront nécessaires.

2011

L’auteur du trop fameux « Travailler plus, pour gagner plus » en réalité n’aime pas les travailleurs. Il convient de faire revenir l’argent du capital spolié au profil du travail, dans les années soixante dix les revenus du travail était de 70% et ceux du capital 30% de nos jours 60% pour le travail et 40% pour le capital. Il convient d’inverser la tendance quitte a « Travailler moins pour gagner plus » et aussi de redonner a la Banque de France la capacité de prêter de l’argent a l’Etat ce qu’elle ne peut plus faire depuis 1973, ce n’est pas aux banques privées de financer les Etats. L’idéal  serait la banque centrale Européenne assumant ce rôle et le retour a la banque de France comporterait des risques mais a long terme la main mise des banques et des fameuses Agences de Notation est défavorable a la politique sociale et plus généralement au travail il est probable que d’autres pays suivraient. L’Europe actuelle est un non sens et le « plombier Polonais » est un symbole édifiant, imagine-t-on les USA incluant le Mexique c’est pourtant ce que fait l’Europe actuelle.

La TVA peut éventuellement remplacer en partie ou en totalité les charges salariales. Si nous faisons  en faisant appel à des artisans, nous payons les charges salariales en plus du salaire et des matériaux plus la  TVA sur le total, c’est pourquoi nous proposons de taxer plus fortement « les esclaves mécaniques » autrement dit l’instauration d’une une TVA fortement renforcée en cas d’une faible part des salaires dans le prix de vente totale 50% au moins en cas de moins de 10% de charges salariales, mais avec un correctif possible en cas de faible consommation d’énergie, la TVA peut remplacer en partie les charges sociales. A cela s’ajoute une TVA renforcée sur les produits chinois.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×