Effondrement 29

 

Cécile a été initiée au slow sexe avec une grasse matinée au champagne. Elle gouta ces plaisirs intenses et variés qui n’existent pas si intensément dans la société normale surtout en voie d’effondrement.

Annabelle leur demanda si la soirée avait été bonne ils remarquèrent qu’elle paraissait triste. Cécile devait faire une petite conférence de presse sur les mesures du monde en dehors du Pradelou car faute de connexions rapides qu’ils refusaient ils n’avaient pas de nouvelles. « Le populaire du centre » et la « montagne » étaient toujours présent car le journal était appréciés par les vieux. Le Pradelou en avait quelques exemplaires.

Elle devait ensuite choisir les plants chez benoit pour sa butte en lasagne Cédric l’aiderait.

‘Il y avait une trentaine de personnes dans la salle du restaurant puis Cécile commença 

« Je sais que le Pradelou est largement autosuffisant et  que les nouvelles de l’extérieur sont plutôt rares mais je suis en contact journalier avec François Ruffin et quand je parle de François il y a toute une équipe avec lui. L’Europe ou plutôt les institutions Européennes avec leur idiologie libérale obtuse et contre l’humain et la nature et de plus en plus antidémocratiques ont favorisées les régimes autoritaires voir fascistes. La situation ressemble beaucoup à celle d’un siècle auparavant. Seuls la France et la Belgique ont des régimes entièrement démocratiques.

Nous avons une grave pénurie d’électricité en raison des difficultés pour s’approvisionner en uranium. Nous avons aussi une pénurie en pétrole en raison de la guerre Etats Unis Iran paralysant le passage des pétroliers dans le golfe persique. Pétrole très cher veut dire aussi pénurie alimentaires. C’est pour cela que la taxe kilométrique a été abolie car elle ne servait plus à rien. Les tickets de rationnement avec un prix fixe ont été instaurés. Nous avons vingt litre d’essence par habitant et par mois  mais les transports en commun sont renforcés. En échange d’assouplissement dans les rationnements les agriculteurs ont été fortement près des villes ont été fortement incités à louer une partie de leur terres à long terme pour créer des micro-fermes.

Sur le plan social avec l’avis du comité de transition comprenant en autre Delphine (Batho) Dominique (Bourg) Nicolas (Hulot) ainsi que de Benoit (Hamon) est instauré le revenu universel et la notion de croissance n’existe plus mais elle est remplacée par la notion d’activité.

La notion de charge sociale n’existe plus il s’agit de gain social. On ne prélève plus  sur le salaire en répartissant sur l’employé et l’employeur  mais chaque heure travaillée induit automatiquement par création monétaire un tiers de de sa valeur consacrée aux retraites et à la sécurité sociale. »

Quelques voix s’élèvent.

« Mais nous allons augmenter la dette qui remboursera »

C’est Annabelle très au fait des questions financiéres et économiques qui répond.

« Une partie sera remboursé par les impôts  une autre ne sera pas remboursée c’était le même phénomène en 1945 ou le cout de la reconstruction était considérable mais l’état avait peu d’argent alors il en a créé. De même les dettes colossales des états auprès des banques ne seront pas remboursées mais ces dernières ont profitées du remboursement des intérêts durant des décennies. N’oublions pas que quand les banques délivrent un prêt  elles en possèdent la moitié dans le meilleur des cas et le reste sort de nulle part. L’erreur monumentale fut de laisser toute la création monétaire aux banques privées y compris le financement des états qui pouvaient se financer eux-mêmes comme avant 1973 en France. Mais je laisse la parole à Cécile »

« L’horaire de travail rémunéré est de trente-deux heures désormais mais il peut être moins le but est que la majorité des personnes aient une activité et aussi du temps libre pour faire le jardin, fabriquer ses produits cosmétiques, construire un poêle de masse, faire ses conserves. Il y aura pénurie de tout » 

« La bourse est supprimée ainsi que la plupart de l’actionnariat les traités de libre échanges sont abolis faute de pétrole »

« Je suppose dit Annabelle que nous devrions prochainement participer au gain national et il se posera une question de personnel je pense que tu peux trouver ta place parmi nous si tu le souhaite. Mais continue »

« Le revenu universel est sur les rails il se financera par création monétaire en liquide uniquement et en monnaie locale nous avons besoin de maraichers et de petites exploitations et l’achat de matériel est cher ainsi que le pompage d’eau  nous avons besoin d’artisans. Le revenu monétaire aidera. L’importation de produits alimentaires que nous pouvons produire est interdite et la dette des pays du tiers monde abolie car elle conduisait à la misère et à la famine. L’eau le rail l’énergie sont nationalisées ou renationalisés. Car le privé veut faire des bénéfices et ne tient pas en compte le bonheur commun. François a dit que ces mesures ne passeraient pas dans une société non en crise mais que le temps de la solidarité est venu

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site