Cendrillon 2017 et le Prince de la permaculture 30

 

 

Elena présentait les travaux de Carlos qu’elle avait traduit de l’espagnol.

Les végétaux au Pradelou

Il va s’en dire que ces végétaux sont et seront cultivés suivant deux méthodes l’agro écologie et la permaculture, l’agro-écologie étant inclus dans la permaculture .

L’agro écologie part de la terre qui est la base de l’économie et des rapports sociaux si la terre se dégrade les deux autres secteurs de dégradent aussi. La permaculture assure a la fois la pérennité des écosystèmes et la pérennité des cultures humaines d’où le terme Perma ; pour permanent et culture (double sens avec la culture des champs et des prairies agri(culture) pour les champs sylvi(culture) pour les forêt et la culture qui est une manière de vivre ou une manière d’être cultivés. Il est évident qu’une humanité durable demandera un certain « retour a la terre » mais en (re)créant des communautés. Car la tache est immense la manière de cultiver implique de s’inspirer des écosystèmes naturels qui ne reçoivent ni engrais ni pesticides. Avec pour certains écosystèmes naturels une productivité plus grande que dans les écosystèmes cultivés, la productivité en l’écologie est l’augmentation de la biomasse durant une année  ainsi elle est deux fois plus importante pour une forêt que pour une culture .

L’agroforesterie 

Les associations de végétaux  peuvent s’appliquer aux prairies et surtout aux cultures elle peut s’intégrer aussi bien dans la permaculture  que dans l’agro écologie. En effet les expériences prouvent  que les rendements en bois et des cultures sont supérieurs. Si nous mettons par exemple cinquante noyers sur un hectare de blé, le rendement sera supérieur à cinquante noyers d’un coté et un hectare de blé de l’autre de 30 a 50%    

 Numerisation 20141116

Image numérisée a partie d’un article de la revue l’Ecologiste 

Le

.Eau pratiques agroecologiques 1

Il faudrait le plus tôt possible planter des rangées d’arbres dans les prairies, pour le bois de chauffe, pour les fruits. Les espèces peuvent être plantées sont les suivantes : Cerisier, Châtaigniers, Pommiers : à ce propos des greffons d’anciennes variétés peuvent être tentées, il ne faut pas oublier les noyers. Mais ceci est pour le plus long terme un noyer demande dix ans environ pour produire sa première noix. Mais des rangées de saules peuvent être tentées dans les prairies les plus humides, ces saules peuvent ensuite servir à plusieurs usages.

Le plessis : qui est du saule tressé pur faire des jardinières ou du jardinage en buttes. Il peut servir également a faire les murs entre les grandes poutres des maisons a ossature bois. Il peut servir mais ce ne sera pas le cas au Pradelou.

 Panneaux plessis

 

La monoculture est exclut dans le temps et même ce qui est nouveau dans l’espace pour ce qui est nouveau pour les prairies nous suivrons les préceptes de deux pionniers André Voisin et René Dumont qui augmentèrent la productivité des prairies sans mettre d’engrais supplémentaire.

André VOISIN était né en 1903 a Dieppe et mort en 1964 d’une crise cardiaque a Cuba pays ou il fût inhumé, il eu droit en seulement huit semaines de présence a une journée de deuil national et depuis 1964 une journée de commémoration un jour par an. Carlos vous le confirmera. Carlos surnommé Zorro (en raison de sa ressemblance avec Guy Williams  acteur interprétant Zorro dans la série télévisée de Walt Disney) approuva en hochant la tête et en disant bravo a Elena. André Voisin a écrit plusieurs ouvrages dont deux principaux « La productivité de l’herbe » et « Sol, herbe et cancer » il écrivait déjà au début des années 1960 « Si les hommes continuent a exploiter les terres comme ils le font aujourd’hui ils courent a la catastrophe »

Andre voisin

Il disait aussi

« De l’équilibre du sol dépend la santé de l’animal et de l’homme ». Il était très connu au Canada, en Australie en Afrique en Amérique Latine, mais assez peu en France. Il voulu être inhumé dans le pays ou il mourrait sa tombe est a Cuba.

Sa méthode consiste en un  chargement assez élevé  en bétail durant un temps assez court de façon que l’herbe ne soit pas surpaturé ou sous pâturé et que les graminées productives ne  disparaissent pas. Le trèfle est aussi favorisé ce juste pâturage en faisant des parcelles de quelques jours de pâturage. Les prairies sont ainsi bien plus productives souvent deux fois plus.

René Dumont : Le premier candidat écologiste a l’élection présidentielle en 1974 avait une carrière d’agronome derrière en France dans les années quarante et le début des années cinquante et dans le tiers monde dans les années soixante.

La modernisation prônée par René Dumont était basée par le retournement des vieilles prairies et l’association de légumineuses pour le reste c’était un agronome classique a l’époque mais spécialisée en agriculture comparée et voulant pour la France la  plus grande autonomie possible. Il préconisait la culture de riz pour éviter au maximum d’importer. Il partit dans d’autres pays mais se faisait taper sur les doigts souvent car il dénonçait les pratiques agricoles coloniales, il fût également professeur a l’ENA jusqu’en 1958 date a laquelle L’ENA  n’enseigna pas l’agriculture. Sa grande théorie basée sur ses multiples observations et synthèses était que les relations entre les hommes et champs sont le reflet des relations entre les hommes entre eux. Ce raisonnement assez subtil ne manque pas de justesse en effet en ce qui concerne le Pradelou notre philosophie de prendre soin de l’Etre dans ses dimensions affectives, sensuels , sexuel en prônant l’intelligence du coeur nous amène a une amélioration et a une diversification des Ecosystèmes Agraire. La désertification de l’Afrique est une conséquence de la misère et de l’exploitation des hommes.

L’agronome classique mais néanmoins protectionniste et utilisant le minimum d’intrants (engrais, pesticides) se tourna vers une large utilisation de la Luzerne et des prairies temporaires a base de graminées et de trèfle (blanc, rouge ou incarnat). Les coûts de production sont bien moindres

 Voici le prix des fourrages suivant les différents modes de production

Type de fourrage    Prix (€ /T MS)

Maïs Ensilage distribué non corrigé*

101 à 116 €

Foin

79 à 82 €

Herbe pâturée sur prairie permanente

28 a 30 Euros

Les chiffres sont par tonne de matière sèche, ils parlent d’eux même.

René Dumont a l’heure de sa retraite en 1974 ne se reconnaissait plus dans l’agriculture moderne et croyait que le monde courrait a sa catastrophe, ce fût le premier candidat écologiste

Ils écrivit de nombreux livres dont :

-Le problème agricole français1946

-l’Afrique Noire est mal parti : 1962

L’utopie ou la mort : 1973

Pour l’Afrique j’accuse : 1986

Un monde invivable, le libéralisme en question : 1988

Famines, le retour. Désordre libéral et démographique non contrôlée, 1997

 

André Pochon ou le cauchemar de Sarko

L’agriculteur André POCHON après avoir brièvement expérimenté la rotation  Maïs- soja importé, il revint a la vieille association Trèfle blanc / ray grass ce qui baissait considérablement les coûts système est aussi le temps de travail. En fait il gagnait plus et travaillait moins de trente cinq heures par semaine ce qui lui laissait le temps pour faire connaître sa méthode. Ce pionnier de l’agriculture durable créa justement le RAD Réseau Agriculture Durable. Sa méthode consistait en des prairies temporaires de trèfle blanc et de ray grass anglais sur les trois quarts de l’exploitation.

 42556

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site