Cendrillon 2017 et le Prince de la permaculture 15

 

 

Vingt minutes plus tard quand Christine inquiète  reposa ses mains.

« Exceptionnel, cela méritait bien un diplôme universitaire, très subtil et très puissant a la fois une patte de dragon dans une main de douceur, de plus tu transmet beaucoup et le meilleur de toi-même : compassion, humanité douceur, amour ce n’est pas tout le monde qui peut transmettre cela par un simple massage. »

« C’est »

« Non ce n’est pas gentil, mais juste a moi maintenant, je ne vais pas te masser mais te magnétiser, je pose mes mains sur la plante des pieds a la fin, puis sur la paume des mains »

« Mais »

 « Tu peux te mettre en chemise de nuit, si tu n’en a pas je t’en prête une, nous finirons dans le lit car après tu dormiras »

Maria ouvrit les rideaux cachant un lit en alcôve.

« Tu vas rester, ici tu n’auras pas froid avec la cuisinière, je vais prendre une bouillotte il reste de l’eau chaude, demain tu pourras prendre une douche »

« Mais vous allez dormir dans une chambre non chauffée, alors que moi »

« Je fais comme d’habitude viens voir la chambre, cela me gênerais beaucoup de changer de lit, dans l’alcôve point de lumière, je lis un livre sur la permaculture. » 

A quelques centimètres du corps la guérisseuse effectua des passes magnétiques que Christine sentit sous forme de sensation diverses cela faisait chaud cela picotait puis en posant ses mains sur la plante des pieds.

« Grand besoin de contact pour s’incarner totalement»

Puis elle passa aux mains

« Tu as beaucoup d’amour dans tes mains, et une grande puissance j’ai hâte d’être a demain. »

Le lendemain Maria s’arrangea pour heurter les casseroles ainsi que les bol, faire tomber les bûches en rallumant la cuisinière  pour réveiller Christine

« J’espère que tu as bien dormie, j’ai essayée de faire le moins de bruit possible »

« Je déjeune d’abord »

« J’espère que cela ne te dérange pas trop. »

« Chose promise chose due. »

La vieille dame fût rapidement envahit d’un grand bien être, mais ne voulait pas mettre Christine sur un piédestal.

« Cela vous a plus »

« Tu serais trop contente si je te le disais, tu serais sur ton petit nuage et tu perdrais de ton efficacité. Hélas tu ne reste pas à Pradelou. »  Puis elle l’embrassa.

Tatie Danielle

Christine et Maria se rendirent chez Jean et Lucie et la vieille dame se révéla complètement différente elle ne dit pas bonjour et interpella Jean

« Et le Tenardier quand va tu te décider a baisser mon loyer. »

« Mais deux cent Euros ce n’est pas cher. »

« Oui, mais c’est un taudis »

« Certes mais l’équivalent de cent euros est attribué a chaque retraité du canton en Lou Pelou et c’est ce qui alimente la machine, c’est ce qui créé la monnaie »

« C’est une idée génialement simple dit Lucie, nous assistons à la fin d’un monde et il faudra nous débrouiller entre nous. La production de pétrole commence a diminuer et  le prix  a doublé l’année dernière il va continuer a augmenter d’où une catastrophe sociale, les politiques n’ont pas voulu voir. Et pour palier la baisse dramatique des pensions, la création monétaire locale me semble appropriée en effet cet espace de gratuité pour les vieux va leur permettre de survivre mais en plus il va donner de l’emploi aux infirmières aux boulangers, aux bouchers, aux épiciers, enfin tout ce qui fait partie de l’économie locale. »

Mais cette tentative de diversion ne marcha pas.

« Oui, je n’ai plus qu’à aller à l’hospice sans avoir eu une simple attention, un geste humaniste »

Lucie entraîna Christine complètement choquée dans la pièce a côté.

« J’ai compris elle veut son massage, voir elle va le rouler dans la farine, elle va même en avoir un toutes les semaines. »   

« Mais pourquoi ? »

« Elle a commencée par refuser et pourtant elle en as envie, tu vas entendre la roublarde »

Dans la pièce a côté, Jean se demandait quel geste humaniste il n’avait pas fait.

« Mais je ne vois pas ce que je n’ai pas fait. »

« Tu sais Christine m’a indiqué les bienfaits du massage chez les personnes âgées »

« Mais tu avais refusé »

« Un jour particulier peut être mais tu n’a jamais reproposé, surtout quand Lucie est arrivée »

« Bon allonges toi sur la chaise et déchausse toi, avec le pied tu agis sur tout le corps et nul problème de pudeur. »

Au bout d’une demie heure Maria très détendue dit.

« C’est quel prix habituellement des massages, de la réflexologie »

« Souvent un euro la minute ou de trente à quarante euros l’heure pour les moins cher. »

« Laisse tomber pour le loyer, je te  donnerais des paquets de plantes pour ton marché. »

« Un massage par semaine cela te convient »

« Oui très bien, tu es un brave petit, d’après Christine les massages sont très importants »

 

 

 

Dans les jours qui suivirent Christine donna plusieurs soins Esséniens Lucie et Jean elle reçut une  réflexologie de Jean et deux massages à quatre mains sur tous le corps avec l’huile de faine et différentes plantes. Elle était comblée d’autant plus que son mode d’expression ou elle donnait et recevait le meilleur était le toucher.

Un problème agitait la petite communauté, comment se préparer pour surmonter l’effondrement économique prévu et comment s’agrandir et dans quelles conditions ?. La banque inter cantonale du Lou Pelou avait décidé de financer des projets par création monétaire ce qui était nouveau car au départ ils s’échangeaient avec des euros comme l’indique le règlement intérieur original.

« Mais nous pouvons avoir des ennuis nous nous faisons comme la BCE (Banque, Centrale, Européenne) ou plutôt de la banque de France autrefois »

« Mais non c’est légal, depuis la loi Straus Kahn et  Royal, le ministre de l’économie et la ministre de la transition écologique, les banques territoriales reçoivent une somme en euros de l’Etat par l’intermédiaire de la banque de transition qui elle crée ses propres euros mais qui sont destinées uniquement a épauler les monnaies locales par l’intermédiaire des banques territoriales le projet se fait en Monnaie locale et la    banque  reverse la somme en euros plus 10%, a l’Etat qui  reçoit ainsi de l’argent frais, mais les sommes sont limitées et ou il n’y a pas de monnaie locale la région revient au franc mais uniquement en monnaie fondante qui perd de sa valeur si elle n’est pas utilisée »

« Il aurait fallu l’inventer cette Lucie si elle n’étais pas là » dit Maria

« Nous sommes en légalité, le président Fabius ne pouvait combattre toutes les monnaies locales qui s’affranchissaient de plus en plus de l’euro, tout est en train de basculer comme Pierre Rabhi l’avait prédit, de même Strauss Kahn a aboli le PIB qui ne cessait de s’effondrer remplacé par l’indice de Progrès véritable. Rappelons que l’indice de progrès véritable prend le PIB mais enlève les éléments négatifs (pollutions, dégagement de gaz carbonique, de lapidation de ressources naturelles.) et humains (chômage,  stress, maladies dues aux produits chimiques etx) en fait il diminuait depuis la fin des années soixante. En réalité le PIB n’augmentait plus depuis la venue de l’Euro  Certes Pradelou renaît mais tout doucement, le vous signale que bientôt nous pourrons recevoir deux yourte et des toilettes sèches et une éolienne auto construite. »

« Mais dit Christine et les vieilles  maisons à reconstruire, et la turbine de 36 kilowatts heure »

« L’immobilier ne peut être inclut dans les projets régionaux mais cela sera fait petit a petit il faudra des bonnes volonté et des Lou Pelou »

«Nous vivons l’avènement de la gouvernance locale dit Jean et le gouvernement n’a plus le choix les choix de société ne sont plus dictés par les banquiers. » 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site