Effondrement 31

 

Permaculture au sommet

Les trois mini sont réunis nous allons en voir une quatrième tout à l’heure dit Lucie Cécile a étudiée déjà  trois principes Carlos que peux-tu nous dire du quatrième

  1. Appliquer l’autorégulation et accepter à la rétroaction

Je prendrais l’exemple des pucerons sur les haricots si tout se passe bien et si on laisse le temps les coccinelles arrivent ne semaine plus tard. Mais parfois la régulation est plus longue car ces pucerons servent de « vache à lait » aux fourmis qui les protègent et font fuir les coccinelles. Je me souviens alors de la pyrale du buis qui dévasta de nombreuses plantations la régulation eut du mal a se mettre en place mais les mésanges prirent l’habitude de se nourrir de chenilles de pyrales jusqu’à deux cents par jour par mésange. Si l’écosystème n’est pas trop perturbé la régulation se met en place ainsi après une phase d’expansion les populations de frelons asiatiques ont été réduites par les oiseaux et aussi par les poules car le vol stationnaire est certes un atout pour tuer les abeilles mais un point faible pour se faire avaler par les oiseaux. Le permaculteur doit laisser agir les rétroactions et au besoin il peut les favoriser. Par exemple ni les pucerons ni les fourmis n’aiment le purin d’ortie.

« Mais venez chez nous nous allons visiter notre unité autonome de survie » dit Elena ou encore Helena

« Comment la définir. »

« Pour la surface c’est deux hectares environ pour deux personnes il s’agit de produire la majeur partie de la nourriture du fromage, de la viande , et de l’énergie respectant ainsi le cinquième principe de la permaculture.

 

  1. Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

Carlos pris la parole « les ressources et services renouvelables vont permettre de nous chauffer de nous éclairer et en plus de nous nourrir et de nous vêtir.  Les ressources renouvelables sur le plan de l’énergie électrique sont le vent, le soleil et l’eau. Le soleil peut nous donner de la chaleur pour faire la cuisine avec des fours solaires assez simples c’est un moyen de cuire les aliments. Les autres moyens sont le bois et la méthanisation ainsi plusieurs éléments assurent une fonction et dans le cadre d’une unité autonome de survie on ne peut consommer trop de bois de chauffe car  il faut se nourrir et se vêtir.

  

Effet photovoltaique

Cuisine solaire idcook 600x420

 

Le bois peur servir à faire la cuisine et aussi à se chauffer voir a produire l’eau chaude en association avec le soleil. (un élément doit faire plusieurs fonctions)

Les panneaux photovoltaïques contrairement à ce qui a pu être dit sont recyclables en grande partie composées de silicium qui retourne en verre de plastique et de métaux comme l’aluminium et le cuivre. Ils sont plus durable également les nouveaux panneaux peuvent dépasser les cinquante ans.  

L’effet photovoltaïque est connu depuis 1839 découvert par Edmond Becquerel père d’Henri Becquerel qui découvrit la radioactivité

 

 

Le photovoltaïque est une des applications de l’énergie solaire mais c’est la plus sophistiquée car il demande de cuire le silicium à 3000 degrés ce qui fait une énergie grise de 2500 watts pour 10 mètres carrés autant que la production de trois ans alors les panneaux produisent vraiment. Néanmoins le prix ne vas pas baisser en cas de pénurie de pétrole.

 

Il y a aussi le vent et l’eau avec le petit éolien et le petit hydraulique .L’énergie de la biomasse qui au final est une énergie solaire via la photosynthèse. Ce qui peut être intéressant dans le cadre de cette unité de survie c’est la micro méthanisation

https://youtu.be/f-Lz7vqIai0

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site