L’ENERGIE NUCLEAIRE EST-ELLE LE MAL ABSOLU ?.

 

Dans les années soixante dix les écologistes  axaient leurs revendications essentiellement contre l’énergie nucléaire. Un accident majeur était probable, la pollution serait telle que notre patrimoine génétique en sera fortement perturbé, la protection des équipements entraînera un état policier, les rythmes de travail en seront affectés en particulier le travail de nuit.

Vingt ans plus tard la catastrophe n’est pas arrivée en France mais dans l’état policier de l’URSS de 1986, les écologistes de l’époque avaient-ils eu torts sur toute la ligne.

Non car une catastrophe peut en cacher une autre car l’énergie nucléaire comporte de graves défauts.

a)     c’est une énergie prépondérante effaçant toutes les autres et en particulier les énergies renouvelables.

b)    Cette forme d’énergie manque de souplesse.

c)     Elle coûte très chère.

d)    Elle favorise la dissémination de l’arme nucléaire.

 

Reprenons maintenant ces différents points.

Le premier argument :  Dans le passé l’utilisation exclusive du bois dans notre pays conduisit a une réduction des surfaces boisées, puis le charbon pris la relève ce qui augmenta la pollution par le soufre, le « tout pétrole » entraîna d’autres pollutions, le « tout nucléaire » favorise l’accumulation de déchets radioactifs.

Le deuxième argument : L’énergie nucléaire n’est pas modulable, c’est un système très long à mettre en marche. Si les centrales produisent trop l’exportation avec construction de lignes à haute tension est indispensable. De plus en cas d’arrêt plusieurs tranches sont placées au même endroit d’où des risques accrus en cas de fuite, de guerre, la consommation subit des variations saisonnières les vieilles centrales au fuel et au charbon sont alors mise en marche.

Le troisième argument : Le Tchernobyl  français est surtout financier. Les calculs officiels de l’EDF ne reflètent que le prix du fonctionnement  de la centrale. La consommation augmente peu depuis 1979. Le programme prévoyant une augmentation constante a conduit a construire trop de centrales et les lignes hautes tensions se multiplient, elles défigurent le paysage, polluent les maisons situées en dessous et c’est le comble l’électricité est vendue a perte a l’étranger.

Prenons un  exemple le joyau de la technologie électro nucléaire le surgénérateur de Greys Malville  ayant coûté 28 milliards de francs pour six mois de fonctionnement en dix ans.

Si pour la même somme a raison de 100000 francs par  pavillon, 280000  pavillons anciens auraient pu être isolés correctement et un chauffage solaire installé. Cette  opération aurait permit d’économiser 1000 litres d’équivalent pétrole par pavillon, soit 2,8 milliards de litres de pétrole, ce qui donne pour un prix  de 25 dollars le baril (un baril : 159 litres) et pour un dollar a 5 francs soit 125 francs pour 159 litres soit environ 0,80 franc pour un litre (hors taxe) soit 2,24 milliards de francs d’économie par an soit un amortissement en moins de 15 ans. Mais pour un dollar plus cher l’ajout de chauffage a un pavillon en construction l’économie est bien plus grande. Un chauffage au gaz revient pour une maison moyenne entre 40000 et 50000 francs, l’installation d’un PSD ( plancher solaire direct) dont nous verrons le principe un peu plus tard revient a 60000 francs , l’ajout d’un gros poêle, d’un insert, d’une cuisinière a production d’eau chaude reviens a environ 20000 francs, l’économie provoquée par le chauffage solaire est de 40% a 60% des d »penses de chauffage. Le surcoût est de 30000 a 50000 francs, ce n’est pas 280000 mais 500000 maisons neuves que le prix d’un surgénérateur aurait permis d’équiper. De plus si l’utilisateur finance le surcoût pour moitié grâce aux économies d’énergie pour l’état la somme est récupérée en moins de cinq ans, de plus ces mesures favorisent la création de beaucoup d’emplois   

 

Part de l’énergie nucléaire dans quelques pays du monde. 2010

Pays

Part de l’énergie nucléaire dans la production d’électricité

Etats Unis

20,2 %

France

75,2 %

Ukraine

48,6 %

Belgique

51,7 %

Allemagne

26,1%

Royaume Unis

17,9 %

 

Pour la France voici la part du nucléaire par rapport aux autres énergie pour la production d’electricité.

Electricité d’origine nucléaire

75,2%

Hydraulique

11,9%

Eolien

1,5%

Autres fuel gaz

11,4%

 

Notons que l’énergie solaire photovoltaïque est bien inférieure a 0,5%. L’éolien malgré beaucoup de « bâtons dans les pales »est passé de presque rien a 1,5% en seulement quelques  années.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×