Emploi 3

1993

L’IMAGE DE LA PRAIRIE  

Le chômage peut être vaincu  par la remise en cause des mentalités et ne demande pas forcement une révolution. Notre ministre du travail fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a car le ministère du travail n’est pas un ministère prestigieux. Faut-il donc plus d’argent, pas forcement car un problème complexe ne peut être résolu par un seul remède et l’argent ne fait pas tout bien qu’il serve a tout.

Ces moyens agirons d’autant plus facilement qu’ils seront nombreux et coordonnés  ce sont.

-         Les moyens législatifs et les moyens fiscaux.

-         Les moyens éthiques et les moyens écologiques.

Nous remarquerons aussi qu’une société basée sur le productivisme et l’expansion est une société fragile.

Prenons une image, voici donc une prairie, imaginons une graminée éliminant toutes les autres espèces végétales, puis examinons un insecte parasite à cette herbe envahissante, le prédateur aura tôt fait de réduire cette prairie en champ de poussière. Dans une prairie diversifiée le prédateur resterait a sa juste place, limité par les autres insectes,  mangé par les oiseaux.

Le prédateur de l’emploi est le productivisme, le parasite du productivisme est le chômage pour combattre le parasite trois moyens existent.

-Limiter l’expansion de la plante (limiter le productivisme)

-Diversifier la prairie (Diversifier la croissance)

-Diminuer le nombre de graminées (Diminution du temps de travail)

Limiter le temps de travail, diversifier les activités limiter le productivisme, cette série de mesures pour avoir une quelconque activités doivent être prises ensemble. Le système suivant schématiquement représenté éclaire notre démonstration.  

 

Augmenter le temps de travail par unité produite Augmentation de l'emploi
Diversifier: Travauxd'interêt génèral
Diminuer le temps de travail

 

LES CONSEQUENCES : Diminution des revenus, mais augmentation des cotisations sociales, baisse d’Impôts, la solidarité est financée ce qui compense la diminutions des revenus 

En effet dans le système suivant si on se contente de diminuer le temps de travail, si par exemple le travail baisse de 39 a 35 heures un calcul simpliste consisterait a dire 10% de travail en moins donc 10% d’emplois en plus. En réalité ce ne sera 10% mais tout au plus 5% d’emplois gagnés par cette mesure, puis ce pourcentage diminuera le productivisme aidant, les employés des banques remplacés par des robots, les caissières également, les employés de chemin de fer aussi. Dans l’industrie a la limite une unité de production de réfrigérateur pourra fonctionner avec quelques techniciens, quelques secrétaires quelques commerciaux et un directeur.

Si on se contente de diversifier et ceci malgré l’imagination de notre ministre du travail, cela reste du bricolage, cela diminue le « petit travail au noir »  et un peu le chômage. Les différents stages de formations permettent soit une remise a niveau et permettent aussi une adéquation entre l’offre et la demande ils « casent » effectivement des dizaines de milliers de chômeurs, mais ils sont sans cesse remplacés par d’autres.

Si on protége par décret le travail en rendant les licenciements très difficiles voir même impossible, cela peux « casser » des entreprises surtout les petites employant beaucoup de main d’œuvre et de préférence celles qui ne pratiquaient pas le productivisme a tout crin, de plus appliquée seule cette mesure favorise la bureaucratie et la technocratie qu’elle soit Européenne ou non. Dans l’ancienne URSS les travailleurs jouaient au cartes la moitié du temps de travail ou faisaient leurs courses durant le temps de travail, les mêmes causes produisant les mêmes effets nous aurions l’argent nécessaire mais pas de denrées a acheter, des denrées mais pas d’argent. Soit l’URSS avant la chute du mur soit celle d’après.

 

2011

Le bien fondé d’envisager plusieurs mesures a         la fois a été fait  avec succès durant les années 1997-2001 avec les emplois jeunes et les trente cinq heures qui aurait pu rapporter davantage si tous avaient joué le jeu, mais nous n’avons pas vu une quelconque remise en cause du productivisme. Le prix de l’énergie était bien plus faible à l’époque, pas d’études non plus concernant l’occupation des locaux plus longue. Schématiquement si nous avons une équipe travaillant quarante deux heures la semaine  surtout avec les heures supplémentaires défiscalisées (Une des plus grosse bêtise de cinquante dernières années) deux équipes travaillant trente deux heures peuvent occuper les mêmes locaux sans agrandissement ce qui peut faire des économies. L’ouverture le Dimanche est une catastrophe sur le plan des économies d’énergie (Grenelle manipulation politique ? »,

Sans retourner dans l’ancienne URSS, il serait bon également de rétablir l’autorisation administrative de licenciement, de façon a bloquer  les  licenciements boursiers ; l’entreprise fait des bénéfices mais veut en faire encore plus en délocalisant en Chine,ces licenciements scandaleux seront interdits sous peine de prison.

Nous proposons un statut de travailleurs d’Utilité Sociale, aide à la personne, aide aux personnes âgées, recyclage, compostage, énergies renouvelables, statut qui pourra donner droit a des subventions financées par un Fond d’Utilité sociale et écologique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×