Ne t’inquiète pas

En cette période estivale les articles consisterons-en des chansons

Ne t’inquiète pas, tout se dérègle, les eaux montent et l’air se réchauffe
Chaque jour, des espèces disparaissent

Mais bon, demain sort le dernier Smartphone, alors ne t’inquiète pas
Ne t’inquiète pas, non ne t’inquiète pas...
Ne t’inquiète pas...

[Couplet 1]
Non, ne t’inquiète pas, on gère les choses, tu peux continuer à dormir
Du sang et des larmes sur la terre des hommes, 'faut bien vendre des missiles et de la torpille
Oui, ça fait un bail que la paix est morte, on manie les mots et les projets sordides
Nous sommes à la fois les pyromanes, les pompiers et on te vendra la porte de sortie
Oui, mais ne t’inquiète pas, si les armes se propagent à toute vitesse
Si la drogue assassine, c’est bon pour le business
Le gain ça se mesure, et pas la tristesse
Alors laisse, et ne t’inquiète pas... Lundi sort la nouvelle série 7
Tu vois, ne t’inquiète pas... et si tu as peur, il y a le 17
Alors ne t’inquiète pas, si la détresse enflamme la Terre
Jusqu’à voir des jeunes commettre l’impardonnable
Des familles innocentes sous les feux de la guerre
Et le nom de ton village ne sera même pas nommable
Des séreux en kalash' qui se cachent derrière Dieu contre la foi de l’autre
Des forces impérialistes qui bombardent des enfants, des vieux au nom des Droits de l’Homme
Mais ne t’inquiète pas…

[Refrain]
Laisse-nous te bercer à voix basse
Laisse-nous te raconter des histoires
Laisse-nous réfléchir à ta place
Pendant que tu te divertiras...
Laisse-nous faire à huis clos, la tendance qui concerne ta planète

T’inquiète pas, demain sort le dernier Smartphone et tu pourras dormir avec…


[Couplet 2]
Ne t’inquiète pas, si le ciel devient rouge, si les cœurs deviennent braises
Si pour des guerres d’égo, le sang coule, et si aucunes paroles ne se pèsent
Si partout sur le globe, l’injustice béante fait croître l’esprit de vengeance
L’amour est la lumière de l’âme, mais qui a conscience de ce que le manque d’amour engendre ?
Mais ne t’inquiète pas, le business est bon, on compte le monde en dix chiffres
Jouer à la guerre, c’est bon pour les comptes, et en temps de crises les riches s’enrichissent
Peu importe les cris de détresse, qu’on étouffe à coup de matraque, à coup de machette
Des femmes, des enfants, des dictat', des paramilitaires, des organes, ici-bas tout s’achète
Mais ne t’inquiète pas, si l’âme du monde crie de douleur
Le monde changera quand 51% de l’humanité incarnera l’amour de tout cœur
Pas un hasard, si hommes de pouvoir incitent implicitement à la haine de l’autre
Plus le mensonge est gros, plus il passe, mais qu’est ce qu’on inventerait pas pour dissimuler sa soif d’or noir ?
La culture de la violence se propage, elle fait des dégâts
De cause à effet, à quoi s’attend-on quand les armes et le sang inspirent l’art d’un peuple en général ?
Si tout ce qui est vénéré est tout sauf vénérable
Tout ce que ça peut générer dans un monde exécrable
Frustrés et excédés, facile de perdre l'éclat
De péter des câbles et d’un jour de rejoindre les cœurs de glace

[Pont]
Te demande pas pourquoi, on réfléchit pour toi...
Consomme sans voir que l’on fonce vers un trou noir...
L’âme du monde crie de douleur, personne ne veut voir...
Baisser la tête c’est un jour s’en mordre les doigts


[Couplet 3]
Ne t’inquiète pas, si la plaie a le visage de l’indifférence
Si on crée des barreaux juste en légiférant
Aucune humanité, jusqu’à l’indigestion
Divertir rime avec diversion
La haine engendre la haine, le sang engendre le sang
Sécurité musclée pour instaurer la paix : difficile d’en comprendre le sens
Mais ne t’inquiète pas, si des monstres de verre s’érigent vers le ciel, comme pour surveiller nos vies
Nous cachent en plein jour l’horizon et l’soleil et nous lèvent les étoiles de nos nuits
Somnambules rigides, on se renferme sur nous-même, on se bloque, paradis des momies
Handicapés émotionnels, on s’brûle dans la colère, on s’brûle dans l’euphorie

[Refrain]
Laisse-nous te bercer à voix basse
Laisse-nous te raconter des histoires
Laisse-nous réfléchir à ta place
Pendant que tu te divertiras...
Laisse-nous faire à huis clos, la tendance qui concerne ta planète
T’inquiète pas, demain sort le dernier Smartphone et tu pourras dormir avec…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×