Cendrillon et le prince de la Permaculture 99

 

 

Fred avec Lucie qui prenait des notes rassemblait les idées du groupe long terme il y avait Leo et Rachel, Luc Sarah, Clémence et Benoit.

« Je vais donc résumer les orientations dit Fred le Pradelou deviendra et a commencé à devenir un centre de permaculture appliqué pour bien comprendre cela examinons la fleur de la permaculture. Nous avons trois axes

Fleur permaculture complete couleur

 

 

Le premier pôle que nous allons continuer à développer la section des terres et de la nature, le deuxième la santé et le bien être spirituel et le troisième pole l’environnement habité avec à terme un centre de formation. L’entretien des terres et de la nature avec le jardinage bio intensif qui va nous permettre de faire des paniers quand de nouvelles personnes viendrons et seront intéressées à la fois par le jardinage et par la vente. Nous aurons l’agriculture paysanne avec la fabrication du pain le lait de chèvre le fromage  ainsi que l’agroforesterie. El l’exploitation forestière avec les 50 hectares de forêt mais avec des prélèvements assez faibles d’autant plus qu’il n’y a qu’un seul bucheron mais aussi une scierie. Mathieu veut passer d’un débardage mécanique a un débardage avec un cheval. En fait nous ne commercialisons pas c’est une petite scierie qui tient une menuiserie. Le projet de Mathieu est la création d’un petit étang pour laisser un an les billes de bois dans l’eau ce qui les rends très peu attaquables par les insectes et le pourrissement. Il y a encore des portes du XIII éme siècle. Patrick2 sera le bienvenu pour la mare. Nous n’avons qu’un seul vieux tracteur.

Le thème du bien être : L’idée de base est que chacun puisse profiter d’au moins une heure par jour d’un temps où il ne s’occupe que de son bien-être. Sexe , massage, méditation ou autre cela implique que chacun soit polyvalent. Les récoltes n’attendent pas , le pain non plus ni l’expédition de graines cela correspond à un nouvel état d’esprit, ne pas perdes sa vie à la gagner et c’est rendu possible par le collectif. Nous avons deux spécialistes en plus de Christine une semaine sur quatre dont chacun apprécie son toucher bienveillant « mains d’or » est très demandée.

La construction de maisons/ Le principe est que chaque maison doit pouvoir être entièrement recyclée et que la terre agricole revienne. Ce qui implique le bois, la paille ou la terre mais aussi des constructions le plus possible sur pilotis car la chape de béton est difficilement compatible le sol argileux et le granit est à l’étude. La maison peut être faite en dehors du POS a condition qu’en plus elle ne demande pas de conduite d’eau ni de conduite d’évacuation, ce qui implique des toilettes sèches et une phyto épuration ce doit être une maison autonome. Il existe un permis de construire mais simplifié d’après la loi Mélenchon ministre de la transition écologique.

Le but à terme est de devenir autonome sur le plan de l’énergie.

Le grand but de la réalisation transversal est la création d’un jardin forêt mais demandera beaucoup de personnes sur les cent dix hectares le but est la création d’un jardin forêt. Cela peut paraitre le summum du non faire mais cela demande beaucoup de travail de conception et de mise en place. En fait il s’agit d’exploiter tous les étages, les strates de l’écosystème ainsi que de créer des clairières.

Les arbres de la strate arborescente  sont : Les châtaigniers, les noyers les chênes les hêtres. Une strate arborescente clairsemée facilite la mise a fruit avec la lumiére c’est ce que vous pouvez remarquer avec des arbres isolés.

La strate semi arborescente : Les fruitiers principalement pomme, poires, pêches. 

La strate arbustive : Les noisetiers principalement.

La strate semi arbustive : Tous les petits fruits groseilliers, cassis, framboise, myrtille

La strate herbacée : Légumes vivaces de préférence mais les courges sont possibles ainsi que pommes de terre. Ne pas négliger les fraisiers

Les autres usages sont nombreux : perches, planches, bois de chauffage, fabrications de maisons et de meubles, tuiles de châtaigniers etc.

Les fruits ne sont pas à négliger comme par exemple les glands en plus des châtaignes et des noix. Il existe aussi de la sève de bouleau.

Nous avons de nombreuses possibilités avec cinquante hectares de bois. C’est beaucoup il peut y avoir aussi des porcs en plein air.

Ne pas négliger non plus l’agroforesterie avec une centaine d’arbres à l’hectare et des cultures entre les rangées d’arbres qui peuvent être des fruitiers. Nous avons des milliers d’arbres à ce propos Benoit va faire son tout de France des Eco lieux et il va ramener beaucoup de boutures.  

Les usages non alimentaires sont nombreux : Le bois servant pour la construction, pour faire du feu, pour fabriquer des objets. Les feuilles : une petite partie servant à fabriquer le compost. La sève pour certaines espèces comme le bouleau et la résine pour les conifères. Notons également le BRF ou bois raméal fragmenté qui est du petit bois broyé à la suite des coupes destiné à augmenter la teneur d’humus notons également la présence de sciure. Le Pradelou pourra à terme faire vivre une quarantaine d’adultes et des enfants. Nous aurons également de la sciure en abondance à terme nous envisageons de faire des pellets car les premiers appareils sont à quelques milliers d’euros. Le Pradelou déjà avait plus de cinquante % de la surface c’est possible si la pernaculture se généralise nous voyons la baisse probable du taux de gaz carbonique par augmentation de bois qui rappelons-le le carbone est le principale composant. Faisons un calcul simple nous avons 10000 mètres carrés  à l’hectare  si nous 30 centimètres 10.000*0,30=3000 tonnes de terre pour 1% 30 tonnes a raison de 50% de carbone soit 15 tonnes  en CO2 sachant que le gaz carbonique contient 27% de carbone 15*100/27= 55 tonnes de CO2 sachant que la voiture a Fabienne dégage 120 grammes de C02 au kilomètre 12 kilogrammes pour   100 kilomètres.  120 pour 10000 nous voyons que le potentiel d’absorption de l’humus en reconstituant les sols est considérable. Une bonne terre pour le jardinage en contient jusqu’à 10%.d’humus. C’est le premier axe, la permaculture avec une forêt jardins sur une cinquantaine d’hectare le reste étant réservé à la culture et à l’élevage.

Le deuxième axe consiste dans la construction écologique en effet nous avons de nouvelles demandes qui vont venir peu à peu.   Mais notre capacité de logement est limitée, nous avons besoin de nouvelles maisons, mais les matériaux doivent être locaux.

en résumé le pradelou peut faire vivre à long terme une centaine de personnes dans l’autonomie avec ses ressources naturelles

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×