Cendrillon 2017 et le Prince de la permaculture 34

 

Avant de passer aux cultures maraîchères qui vont être au cœur du Pradelou, je vais dire quelques mots de l’humus et pourquoi il est important pour l’humanité, remarquons tout d’abord , qu’humus a la même racine que  l’humanité, l’humus intérieur permet de recycler les expériences,  l’humus de la terre recycle les plantes et les débris végétaux.

L’humus est le support de toute la vie du sol le poids total de la microfaune  peut attendre cinq tonnes ou plus et pourtant il s’agit de petits animaux comme vous pouvez le constater devant l’illustration suivante.

Chaine alimentaire307 1 

Au final les éléments minéraux vont être recyclés et servir de nourriture a la plante  de plus les microorganismes concentrent les minéraux a proximité des racines, c’est le phénomène de la rhizosphère

 Fmicb 05 00368 g001

Le rôle du carbone.

Le sol est le plus grand réservoir de carbone de la planète et la perte d’humus ainsi que la déforestation est la plus grande source de réchauffement climatique. Un simple calcul va vous faire comprendre pourquoi ?;

La terre arable a une profondeur de 30 centimètres quel est le poids de terre ?. Si la densité est de 1,4. et si il y a 10% de  pierres.

10000*0,30=3000 m3  Surface a l’hectare multipliée par la profondeur.

3000*1,4*0,9= 3780 tonnes a l’hectare.

1% d’humus correspond donc a 37,80 tonnes  sachant que l’humus contient 58 % de carbone cela donne 21 tonnes de carbone  la même valeur que dans 25 m3 d’essence.

Problème : Combien l’augmentation de 1% du taux d’humus sur un hectare peut il absorber de Carbone émis par la voiture a Fabienne ?.

Maria posa une question.

« Que viens faire la voiture a Fabienne ?. »

Tous devinèrent que la question avait été suggérée par Christine mais aucun ne fit la moindre remarque.

« Et bien dit Elena cela fait une image plus parlante, alors la réponse ?. »

Voila dit Jean l’augmentation de 1% d’humus à l’hectare peut absorber 25000/5=5000*100=500000 Kilomètres en supposant la consommation de cinq litres au cent soit la consommation de plusieurs voitures a Fabienne.

Voila poursuivit Elena c’est une piste encore inconnue dans la lutte contre le réchauffement climatique, les pratiques comme l’agro écologie, le semis direct, la permaculture  augmentent en dix ans facilement le taux d’humus de 1% comparé a des techniques plus classiques qui le maintiennent tout au plus car une part d’humus se détruit tous les ans. A mon sens il vaut mieux cultiver autrement pour lutter contre le réchauffement climatique mais aussi commercer autrement, ce n’est pas a une guerre qu’il faut faire mais tout faire autrement. Cette idée de séquestration de carbone n’est pas valable a mon avis cela relève du même état d’esprit guerrier. Mais il ne faut pas rejeter pour autant toutes les techniques ainsi la technique de pointe de la méthanation qui diffère de la méthanisation car elle ne consiste pas a faire du méthane avec le  fumier, mais avec le gaz carbonique en présence d’hydrogéne

CO2+4H2= CH4+2H20

Ce procédé de méthanation défendu par la sage Corinne Lepage bien que techniquement très pointu peut faire parti d’une société largement permaculturelle car les déchets d’une production sont les ressources d’une autre. Plus que les techniques c’est l’état d’esprit qui prime, il faudra raisonner d’une manière circulaire.

Après cette bifurcation sur la méthnation nous allons passer aux cultures maraîchères.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×