Cendrillon et le prince de la Permaculture 56

 

Les vrais créateurs de monnaie :

Autrefois la banque centrale Française créait la monnaie pour le Trésor Public en fonction d’une politique, la tendance était d’injecter un peu trop pour relancer la croissance mais quand trop était injecté cela favorisait l’inflation c’était de « la Monnaie de Singe » suivant le terme du général de Gaulle  cette dernière ne finançait rien en fait. La France de 1958 était assez bien loti proportionnellement a son niveau de vie avec des services publics solides les dépenses de Santé et d’éducation augmentèrent quand même de 5% par an en moyenne hors inflation ce qui fît une beau bilan que De Gaulle présenta malignement pour les vœux du 31 Décembre 1964, l’augmentation des dépenses de santé, d’éducation, l’augmentation des services publics sans inclure l’inflation  (environ 5% par an ce qui était modérée pour l’époque)  n’oublions pas que la première présidentielle au suffrage universelle avait lieu en 1965. Par contre il fût beaucoup moins prudent en 1945, le gouvernement provisoire créa assez de monnaie, il n’hésita pas a présenter un budget avec 100% de déficit précisons que la dette était de 290% du PIB (celui-ci était quand même très faible) l’inflation était  forte  mais convertie par l’augmentation des richesses et par la reconstruction la « monnaie de singe » avait jouée son rôle dans le carré formé par

 

Carre de l economie

 

 . Notons également que le rationnement a duré jusqu’en 1949  et ce n’était pas l’argent qui manquait mais le reste. Pour Maurice Allais prix Nobel d’économie «  En abandonnant au secteur bancaire le droit de créer de la monnaie, l’Etat s’est privé d’un pouvoir d’achat annuel représentant environ 5,2% du revenu national »  la citation est de 1976. Les banques en créant de la monnaie à la place  des Etats donnèrent naissance à la « Dette Publique » avec les intérêts et les intérêts particuliers prirent le pas sur l’intérêt collectif. Par sa maîtrise de la Monnaie par la mise au pas des spéculateurs par l’utilisation raisonnée de l’inflation De Gaulle est un exemple a suivre (pour la création monétaire) comme Roosevelt qui déclarait en 1932

« Et enfin, dans notre progression vers la reprise du travail, nous aurons besoin de deux protections contre le retour des maux de l'ordre ancien. Il devra y avoir un strict contrôle de toutes les activités bancaires, de crédits et d'investissements. Il devra être mis fin à la spéculation avec l'argent des autres, et des dispositions devront être prises en vue de rétablir une monnaie solide et disponible en quantité suffisante ».

Puis le Discours du 31 octobre 1936

« Nous avons dû lutter contre les vieux ennemies de la paix : le monopole industriel et financier, la spéculation, la banque véreuse, l’antagonisme de classe […] Ils avaient commencé à considérer le gouvernement des Etats-Unis comme un simple appendice à leurs affaires privées. Nous savons maintenant qu’il est tout aussi dangereux d’être gouverné par l’argent organisé que par le crime organisé.”

Hélas une partie de la Dette publique vient du fait de la « spéculation avec l’argent des autres » dont nous remboursons les erreurs, une autre partie est liée aux intérêts comme le montre graphique suivant..

Dette

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×