Fonctionnement du cerveau et transition écologique

 

Pour certains neurologues, psychologues, philosophe l’homme recherche la production de dopamine qui est l’hormone du plaisir et aussi la principale cause de nos addictions. La dopamine est produite  quand l’homme ou la femme

1 Mange

2 Fait l’amour

3 : Domine les autres ou à défaut d’être le chef est le centre de toutes les attentions.

4 : Quand le cerveau reçoit des informations.

5 : Quand les actions sont faciles en particulier grâce à la consommation.

Dans un monde ou le travail est de plus en plus précaire stressant et intéressant et sans possibilité d’initiatives la production de dopamine est en berne.

Par contre nous recevons beaucoup d’informations  en particuliers grâce aux téléphones portables plus que par la télévision les livres et les journaux.

L’écologie punitive destinée aux plus pauvres est considérée comme une violence de plus. La politique de la République en Marche  est en fait méprisante et nous conduit vers l’effondrement avec une vitesse accélérée.

Que faudrait-il faire ?.

1 : Diminuer le temps de travail : On ne pourra échapper a la remise en cause complète de l’industrie agroalimentaire

Il parait évident que dans un monde où il faudra manger beaucoup moins de viande moins de sucre moins de graisses, la production de dopamine sera altérée mais il faudra refaire de la cuisine que cela soit délégué ou non et pratiquer le slow food autrement dit passer plus de temps à table. Remettre la gastronomie a l’honneur.

Se méfier des addictions : le tabac, l’alcool, les drogues, les sucres produisent de la dopamine.

2 Encourager aussi le slow sexe et tous les contacts physiques. Un massage augmente la dopamine.

3 : Etre au centre : la démocratie directe le  permet par la prise de parole de tous, c’est pour cela que les réunions sont souvent appréciées. Il parait évident que le fait de dominer les autres y compris la nature. Etre plus compétitifs est un facteur de destruction pour les écosystèmes.

4 : Recevoir les informations ne doit plus passer forcement par le téléphone portable  il y a aussi les livres. Les connaissances nécessaires pour faire un potager, des recettes de cuisines végétariennes, fabriquer un chauffe-eau solaire, une mini éolienne, un poêle de masse. La fabrication des instruments slow tech c’est-à-dire a faible technologie demande quand même des connaissances dont l’acquisition provoque un afflux de dopamine.

5 : Privé de stress et hors de « l’horreur économique » la vie sera plus facile bien que bien plus frugale. Les énergies renouvelables seront un plus pour donner de la lumière en particulier la vie sera plus facile quand même qu’au moyen Age ou rappelons-le les gens avec les jours fériés pour motif religieux (plus de cent saints donnaient l’accès a des jours chômés) travaillaient moins que de nos jours enfin beaucoup l’été et peu l’hiver et les conditions de vie souvent bien meilleures que celles de l’ouvrier du XIX éme siècle. Les conséquences des guerres étaient par contre catastrophiques bien plus que la guerre en soi.

Les citoyens romains travaillaient vingt heures par semaine il y avait les esclaves mais nous avons des machines. Je pense qu’il doit y avoir une réflexion sur la nature du travail sur son utilité et sur son impact sur l’environnement.

Le travail non créateur ne devrait pas dépasser quinze heures par semaine. Et dans un premier temps l’autonomie aux personnes devraient être rendue l’avis des infirmières doit prévaloir sut l’avis des financiers.

La diminution du temps de travail baissera les émissions de gaz à effets de serre ou même pour ceux qui ne croient pas au réchauffement climatique cela épuisera moins les réserves de charbon et d’hydrocarbures et retardera l’effondrement.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site