Effondrement 34

 

La notion de zonage est abordée ainsi que celle de jardin forêt.

Mais dit Cécile comment concevoir une unité de survie ou placer le jardin, les animaux le jardin forêt.

« Dans un premier temps il faut tout observer ».Répondit Elena

 La végétation pour pouvoir remarquer les arbres les prairies et les plantes bio-indicatrices

-La présence d’eau, voir l’emplacement des futures mares

-les microclimats

-Les éventuels bâtiments.

L’habitation va être le cœur du domaine puis les zones seront définies. Je laisse  la parole à Carlos pour le septième principe

7 ) Partir des structures d’ensemble pour arriver aux détails

Le jardin sera placé près de l’habitation car les visites serons quotidiennes ou presque puis les logements des animaux puis le jardin forêt et les cultures éventuelles puis les zones sauvages et les parties boisées ou les interventions se ferons quelques fois par an autant que possibles ces zones serons éloignées de l’habitation

Mais il peut y avoir des exceptions l’habitation peut être près de la forêt car celle-ci protège du vent et du froid ainsi que des trop grosses chaleurs.

Il est évident que si on se perd dans les détails au début. Comment serons les murs quelle proportion de paille combien de salades, combien de chênes les choses importantes n’apparaitrons pas.

Il nous faudra faire un plan avant toute chose et regarder les interactions entre les secteurs. Nous nous rendrons compte que je jardin demande beaucoup mais qu’il produit le plus en effet il demande le fumier des poules ou des chèvres le paillage, les tontes de gazon pour faire des couches en lasagne l’eau des mares et c’est là qu’intervient le huitième principe

-

8) Intégrer au lieu de séparer

Nous pouvons faire la méthode classique avec les arbres d’un côté et de l’autre la prairie mais nous pouvons faire de l’agroforesterie  avec une centaine d’arbres à l’hectare  en pratique les productions en herbe et en bois sont supérieures que les productions d’une prairie et d’une forêt séparées l’arbre remontant des éléments minéraux   du sous-sol  la prairie avec ses légumineuses en particulier donne des nutriments a l’arbre. Intègre les légumineuses captant l’azote de l’air et les céréales trèfle blé, pois blé. L’intégration est toujours plus profitable.

Elena repris la parole

Il est évident que la notion de jardin forêt répond parfaitement  à ces notions d’intégration associant les arbres, les arbustes, les arbrisseaux et les légumes.. Voici un exemple sur une petite surface

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site