Economie 3

Scénario N°2

1993

La croissance est repartie

Nous sommes toujours en 2020 dans l’appartement de monsieur Y ay 10 éme étage.

Monsieur Y dans son appartement climatisé est content car il fait 40 °Cdehors comme presque tout l’été c’est sans doute à cause 500 parties par million de gaz carbonique dans l’atmosphère selon les informations.  Les américains  veillent les quelques puits de pétrole encore en activité, tout allait bien. La forêt Amazonienne ne couvrait plus que dix mille hectares ceux çi venaient d’être protégés. Après le résultat du match de foot la méteo indiquait une chaleur de 41 °C pour demain, la sécheresse continuait. Monsieur Y finissait sa soupe d’algues en se disant que sa voiture vieille de deux ans était déjà a bout de souffle.

Il sortit, le vacarme était épouvantable grâce a l’autoroute deux fois quatre voies. La France était au carrefour de l’Europe ainsi en avait décidé les technocrates, l’odeur d’œuf pourri caractéristique du dioxyde de soufre envahissait l’atmosphère a cause des centrales électriques au charbon, après le pétrole l’uranium s’épuisait. Les arbres du parc voisin perdaient leurs feuilles. L’usine d’algues protidiques fournissait un ersatz de viande, tout cela a cause de l’Europe de Maastricht qui réveilla l’économie qui s’enlisait, la croissance était enfin repartie se disait monsieur Y professeur d’histoire. Les chômeurs n’étaient plus que quatre millions contre cinq millions en l’an 2000. La famine régressait grâce aux algues  captant directement l’azote de l’air  et le transformant en protéines a l’aide d’un support en cellulose.

Les forêts n’existaient plus ou si peu mais des plantations d’arbres les remplaçaient ainsi que des cannes a sucre. Les dix milliards d’homme mangeaient a leur faim bien que beaucoup vivent dans des camps. Tout allait bien contrairement aux prévisions pessimistes des écologistes du siècle dernier. Le SIDA était vaincu, le cancer en passe de l’être, mais les fous devenaient de plus en plus nombreux et la sécurité sociale suivait difficilement, heureusement l’espérance de vie baissait malgré tout car des émeutes  inexplicables se produisaient en provoquant des centaines de morts.

La mer montait peu a peu mais nous nous en somme pas si mal sorti de la grande peur de l’an 2000 se disait Monsieur Y en ne voyant pas venir le gros camion qui dans une seconde l’écraserait.

2011

La croissance peut repartir fortement a condition de revenir aux conceptions économiques de Keynes conceptions qui accompagnèrent les trente glorieuses avec la mise en place de l’état providence. Le libéralisme était moins  présent et les inégalités moins grandes. L’économie Keynésienne avec l’expansion et la mise en œuvre des techniques présentes mais confidentielles comme :

-La photosynthèse artificielle découverte au japon.

- Le brut Cambridge qui est un liquide pouvant stocker l’électricité la restituer et pouvant être rechargé ce qui peut produire une expansion considérable de la voiture électrique.

- La culture d’algues pouvant servie de carburant

Mais le problème de la séparation de l’homme et de la nature ne s’arrangera pas et la catastrophe est inévitable bien que retardée par rapport au premier scénario. Tôt ou tard la décroissance sera d’actualité, autant l’envisager le plus tôt possible car pour le moment la décroissance est synonyme de régression sociale et économique. Peut être faut-il inclure la biodiversité dans les richesses.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×