Les tribulations de l’amie Fabienne dans une société de décroissance


 Précisons que l’amie Fabienne existe vraiment bien que pour les besoins des récits elle a toujours le même age en 1946, 1961 2013 et 2030. En 2030 tout change bien que dans certains domaines il y ait un certain retour vers le passé. Le président Hulot est en fait un président du long terme il est assisté d’un comité d’experts tirés au sort, parmi eux existent : un ministre de la décroissance, un ministre de l’économie durable et un ministre du commerce du commerce équitable. Le comité et les trois ministres proposent des lois ou examinent des lois élaborées par la chambre du long terme composées  de citoyens eux aussi tirés au sort parmi un panel de volontaires. Les recommandation de Dominique Bourg on été suivies. A côté siége une république forte composée de politiques avec des  attributions limitées, nous avons assisté au retour de la banque centrale sous le contrôle du président de la république et du premier ministre comme au début de la V éme république. Mais il y aussi de profondes divergences avec cinquième république avec des régions presque autonomes et de nombreuses monnaies locales. Fabienne fait partie de l’éducation régionale elle est passée a quatorze heures de cours par semaine et les réunions sont comprises dans l’emploi du temps, la paye est diminuée si nous nous rapportons a celle de l’an 2010 mais de nombreux avantages compensent cette comme un quota de paniers gratuits dans des AMAP et des bons de mobilité. Fabienne ne possède plus de voiture mais fait partie d’une coopérative de mobilité, elle prend volontiers un triporteur électrique avec un aspect des années soixante. Elle se rends ainsi à son travail ou s’occupe de son petit jardin chez des amis.

 

 1-piaggio-ape-calessiono.jpg

 

Elle prend également parfois une voiture hybride plus conséquente pour les plus long trajet, c’est une turbine alimentée au biogaz chargeant une batterie qui elle-même alimente un petit moteur électrique. D’autres véhicules fonctionnent avec un liquide chargé d’électrolyte. Les carrosseries sont celles d’anciens véhicules pour limiter les frais et la consommation de matières premières. Il n’existe plus d’usines automobiles, celles-ci sont fabriquées ou plutôt transformées dans des petites usines polyvalentes car c’est ce qui caractérise les véhicules modernes c’est leur exceptionnelle longévité et  les prix élevés, conséquences d’une forte taxe d’externalités a la vente (réduite pour les cooperatives).  La location est la règle. Des anciens semi remorques on été aménagés en transport de passagers, la récup est la règle, les taxes aux objets neufs (internalisation des externalités : plus simplement l’utilisation de ressources rares, l’énergie de fabrication, la pollution sont des méfaits comptés dans le prix de vente, alors qu’autrefois ces coûts étaient supportés par tous), la mise en place des locations demandent beaucoup de main d’œuvre contrairement a la fabrication, un ouvrier peut fabriquer des voiturettes un certain temps, puis ensuite des éoliennes puis des turbines de barrages.

A retenir : Les externalités sont comprises dans le pris de vente. Toutes les pollutions provoquées par la fabrication sont incluses dans le prix de vente ainsi que l’utilisation de ressources (eau, fer, énergie) ce qui favorise le recyclage, la réutilisation et les diminutions de puissance et de taille. Le recyclage, la location, la réutilisation d’anciennes carrosserie sont des éléments créateurs de main d’ouvre et aussi de décroissance ce qui est contraire au cycle actuel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×