Cendrillon ou le prince de la permaculture 85

  •  

 

Annabelle partit ce Dimanche avec plusieurs cadeaux dont de l’aide pour construire les buttes de permaculture ou charger la carriole  pour le marché. Ce Dimanche elle refusa les cadeaux jugeant que cela faisait trop elle profita par contre de la venue de Christine pour demander un massage Toucher détente elle laissa son massage des pieds a Fabienne ; l’envoyée spéciale de l’éducation nationale pour construire la future école, il y avait plusieurs femmes enceintes au Pradelou et d’autres habitants étaient prévus. Fabienne se spécialisa rapidement dans les Eco villages elle visita le hameau du buis de Pierre Rabhi et l’école de sa fille.

Jean lui dit que ce n’était ni un test ni une manière d’endormir sa vigilance et quelle était entièrement libre au Pradelou pour faire son travail et même qu’elle pouvait vivre à plein temps. Elle avait été recommandée par Christine et son voisin. Fabienne se laissa aller elle se laissa même tenter par l’idée de vivre quelque temps au Pradelou.

« Oui je réfléchirais à rester quelque temps comme je suis en tournée dans toute la France, je pense que d’autres massages comme celui-ci m’aiderons à prendre une décision »

« je ne veux pas t’influencer, ce sera avec plaisir tu es définitivement acceptée, mais la conférence va bientôt commencée.

Le trac abandonna peu à peu Annabelle bien détendue auparavant par Christine

Quelques grands problèmes à la lumière de l’écologie

Je précise que l’écologie ne peux tout résoudre mais donner un éclairage une nouvelle façon de penser et de n’oublier aucune des données d’un problème.

Nous essayons d’examiner le problème du chômage.

1 : Les données du problème : La durée légale du travail est de 35 heures mais en réalité la durée réelle de ceux qui travaillent est de moins de trente heures en raison des temps partiels en supposant que chacun ai un emploi sachant que seuls travaillent 90% de la population la durée du travail  théorique serait de 27 heures.

Ce travail disponible ne peut que baisser et ceci pour plusieurs raisons :

-Division internationale du travail qui se situe de plus en plus en Chine en Inde dans des pays à bas coût les inégalités sont exploitées.

-Financiarisation de la société le capital est favorisé par rapport au travail et les actionnaires sont les « héros » ainsi que les patrons qui favorisent leurs gains Le financier remplace l’ingénieur. .

- l’informatique et la robotique réduisent des emplois au final.

- Société de plus en plus déshumanisée ou tout est « jetable » y compris les hommes.

-Manque dramatique de démarche systémique hors l’écologie qui  est systémique par nature.

La société est un système le monde du travail un sous-système l’écologie n’étudie –t-elle pas l’écosystème

De quoi se compose le système ? Nous rappelons que système veut dire ensemble organisé

1 : un flux de matière et d’informations d’énergie aussi

2 : Une boite  noire : En l’occurrence l’ensemble du travail salarié ou non avec un ensemble complexe de lois, de statuts. Pour le moment en analyse systémique il ne faut pas s’en occuper sous peine de se perdre dans les détails et oublier l’essentiel.

3 : En sortie du système nous aurons un ensemble de biens et de services et de plus une occupation, parfois une mission pour beaucoup de personnes.

 

La démarche systémique va s’occuper de trois choses

 1 : La finalité du système : Peut-on faire autrement

2: les interactions avec les boucles de rétroactions

3 : Est-il durable et pourquoi

 

Le travail à quoi sert-il et a qui : Nous distinguerons plusieurs fonctions qui sont souvent opposées l’une à l’autre.

Le travail produit des biens et des services, c’est la fonction primordiale dans notre société.

Il sert aussi à se sentit utile   

 Sert à faire fonctionner la société, la protection sociale ainsi que les transports, l’énergie et la défense. A mon avis tous les buts doivent être pris en compte.

Sert également à financer la protection sociale maladie et retraite

Peut-on faire autrement : Le travail n’est pas le même qu’il y a trente ans.

 

Les interactions avec les boucles de rétroactions

Ce qui domine chez les hommes politiques c’est le manque cruel de pensée systémique en effet le déficit des caisses de retraite est due au chômage élevé la solution trouvée est d’augmenter l’âge de la retraite alors que parallèlement l’espérance de vie en bonne santé ne cesse de diminuer en particulier à cause des tensions sur le monde du travail.   

Travailler nuit de plus en plus à la santé  cet allongement augmente le chômage et va de plus en plus diminuer l’espérance de vie le prétexte a l’allongement étant l’augmentation de l’espérance de vie.

En résumé voici la boucle d’interaction négative : .

Systeme travail 2

 

L’espérance de vie augmente et les « caisses sont vides »  donc augmentons l’âge de la retraite ce qui donne plus de chômeurs et plus de malades ce qui augmente le déficit de la sécurité sociale. Au final l’espérance de vie diminue le « trou de la sécu » augmente mais la caisse de retraite est moins vide.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site