Article 12

 

Notre dame des landes ou l’art de se tirer une balle dans le pied

Comme il était urgent de « reformer » la SNCF il est urgent d’évacuer les squatters de notre dame des Landes. Mais il faut se poser les questions que squattez-ils et pourquoi ?.

Il faut respecter l’état de droit

Certes les squatters vivent sur un terrain qui ne leur appartient pas celui de l’état qui a exproprié les fermes ou celui de Vinci, des particuliers quel média nous renseigne sur qui sont les propriétaires.

Les squatters sont des particuliers non seulement ils n’ont pas détruit la terre mais ils l’ont améliorée ; les arbres, l’humus , biodiversité , le bilan carbone, la préservation des espèces. Construits avec des matériaux majoritairement naturels. Construit un mode de vie qui nous permet de survivre.

Pour f            aire une comparaison c’est comme si des squatters d’un appartement nu avaient posés la moquette dans la chambre, le revêtement de sol dans les cuisine, les papiers peints et les placards.

Pour le gouvernement c’est une  énorme faute politique au moins aussi importante que la loi El Khomery ou la déchéance de la nationalité dans le précèdent gouvernement.

Qu’avons-nous vu ? Des habitations détruites au bulldozer des serres des hangars, des bergeries. En quoi ces personnes semaient-elles le trouble ?.  Pourquoi était-il urgent de rétablir l’ordre républicain selon les mots du président de la république. Pourquoi ne pas demander un loyer sur des terres  appartenant à l’état. Dans un premier temps évaluer les constructions et l’activité : le loyer est de tant par an (se baser sur les contrats de fermage) vous avez le droit de rester sans payer X années sinon vous êtes expulsé. Ceux qui vivent au crochet des autres bientôt ne pourrons plus payer, ceux dont l’activité est solide resterons. Voici l’ordre républicain intelligent.

Le prix du fermage est de 1800 euros à l’hectare  en 2016 1745 en 2017 il baisse car ce prix suit l’évolution des prix agricoles il comprend les terres et les bâtiments d’exploitation.  En se basant sur ces prix beaucoup de Zadistes pourraient tranquillement s’installer gratuitement de nombreuses années. Plutôt que de tout détruire car ce mode de vie nous sauvera. Nous sommes très mal partis, Nicolas Hulot s’il ne veut pas perdre toute crédibilité devrait démissionner au plus tôt.

Notre dame des landes

 

2500 gendarmes pour 300 Zadistes au maximum cela n’est jamais vu avec les dealers de banlieue surtout qu’une partie des gendarmes restent sur place pour un temps indéterminé.  Et si l’autonomie faisait peur ? En effet ces zadistes sur plusieurs milliers d’hectares pouvaient produite une bonne de leur nourriture même la bière. Une partie de leur énergie et ils pouvaient organiser leur règles de vie, leur gouvernance et à terme leur monnaie.

Comme Pierre Rabhi l’a souligné à partir du moment où la moitié des gens deviennent autonomes la société bascule, les multinationales disparaissent, les grandes banques d’investissement aussi. L’état tel que nous le connaissons aussi. C’est vrai les dealers de banlieue sont beaucoup moins dangereux pour le pouvoir.

Néanmoins ces pratiques sont celles d’un Etat dictatorial et fasciste.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×