Sortir de l’économie


L’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme est  au service de l’économie et ceci depuis plus de trente ans  et les résultats sont catastrophiques. Il suffit pour cela de prendre quelques exemples.

Il est complètement anormal que les états soient financés par des banques privées qui prennent des intérêts, les services publics doivent être sacrifiés au service de la dette, la société de 1961 était bien plus efficace socialement et économiquement comparativement a sa richesse.

Le financement de l’hôpital public est d’une énorme aberration, en effet le financement a l’acte, pousse a faire des chirurgie et des examens inutiles.

L’humain devra revenir au centre, les projets devront être construits et ensuite la question économique se posera.

L’économie doit  être remplacé par l’écologie, mais c’est un grand bouleversement 

Nous distinguerons quatre besoins principaux de l’homme.

Le besoin de sécurité, les besoins : reproduction, subsistance et information  et c’est la déformation de ces besoins de base qui pose problème.

Le besoin de sécurité donne le pouvoir et surtout les abus de pouvoir, dont les hommes politiques sont coutumiers,

Le besoin de subsistance donne la richesse et l’abus de richesse bien au  delà de ce qui serait nécessaire avec ses inégalités trop importantes. Nous sommes actuellement en guerre économique alors que les besoins de subsistances sont plus que couvert dans les pays du Nord la guerre fait  des victimes : les chômeurs et les précaires de plus en plus nombreux au Nord comme au Sud, la mondialisation que certains nomment « l’imondialisation » sème les drames humains  et écologiques. Les munitions de cette guerre sont les  énergies fossiles si nous suivons la voie « du grand bond en arrière »  selon l’expression de Serge Halimi. La fin du pétrole conduira tout droit a la barbarie sauf si nous entrons a temps dans une société de décroissance. Actuellement ce qui peut sembler un paradoxe la décroissance permet d’éviter la récession. Car l’histoire nous montre qu’une qualité sociale avec de forts services publiques est possible avec beaucoup moins d’argent par exemple dans les années cinquante  les postiers étaient 500000 ainsi que les cheminots soit plus qu’aujourd’hui. Il en était de même pour l’EDF qui produisait 2000 Kilowatts par habitant au lieu des 7000 actuellement avec au moins autant d’agent, quelle société improductive mais ou régnait le plein emploi, juste avant la société de consommation, juste avant la guerre économique qui  a fait plus de quarante ans de dégâts sur la  nature et sur la société. Hélas René Dumont n’a pas été écouté.

Autre paradoxe ; en réalité le libéralisme économique actuel est en réalité une dictature autrement dit une renard libre dans un poulailler libre, liberté de mettre a bas les acquis sociaux, de mettre a bas l’économie réelle, liberté d’épuiser toutes les ressources, liberté de menacer la survie a long terme.

Le besoin d’information et le besoin de sens donne les intégrismes, y compris les intégrismes économiques.    

Le besoin de reproduction donne les passions amoureuses avec parfois quelques crimes passionnels, mais les dégâts sont moindre que pour les autres besoins.

L’homme oscille entre la solidarité et l’égoïsme, le bien et la mal, l’art politique va consister a tenir compte des deux facettes.

Ce que peut faire le politique.

1)      Décider d’un comité des transitions : Formés de membres tirés au sort parmi les personnalités referentes en écologie  et/ou en économie sociale et solidaire  au nombre de neuf durant une durée d’un an. Citons quelques personnalités possibles : José Bové, Nicolas Hulot, Edgar Morin  Jean-marie Pelt, Pierre Rahbi, Patrick Viveret etc..

2)      Reprendre la maîtrise de la monnaie : Soit l’état peut émettre des euros, après tout il existe des pays avec la même monnaie comme par exemple le franc belge pour le Luxembourg et la Belgique avant l’euro, ou alors créer une banque écologique, sociale et solidaire, possédant sa propre monnaie perdant de sa valeur si elle n’est pas utilisée et rendue impropre a la spéculation autrement dit une monnaie complémentaire a l’échelon national voir plus. L’Europe peut difficilement s’opposer a un projet d’ordre écologique et les dépenses supplémentaires n’apparaîtront pas sur la comptabilité nationale. au chou la fameuse « règle d’or »  cela  peut sembler un  peu roublard mais n’oublions pas que les banquiers et les spéculateurs  tirent les ficelles, en d’autres temps leurs têtes seraient au bout d’une pique. N’oublions pas, non plus que les membres de la Mafia sicilienne sont d’aimables  plaisantins par rapport aux individus qui spéculent sur la dette grecque par exemple, avec son cortége de drames humains. Il n’a pas que les dictateurs qui ont du sang sur les mains. Voici un lien expliquant les origines de la, dette.

http://www.youtube.com/embed/TLjq25_ayWM?rel

Avec Etienne Chouard et Myret Zaki

3)      Taxations sociale et écologique : La dernière présidence de 2007 a 2012 a favorisé d’une manière très grossière le capital par rapport au travail tout en creusant des dettes monstrueuses. La taxation se fera en fonction de la distance de production ; (la taxe kilométrique est une idée du front de gauche)  en fonction de l’énergie grise et aussi en fonction de la proportion de travail dans le produit fini. Autrement dit pour un objet de cent euros 10 euros représentant la main d’œuvre sera plus taxée que 60 euros de main  d’œuvre par exemple. La machine, le capital et les marges commerciales seront principales les sources de financement  de l’état.

Les mauvaises conditions de travail seront aussi taxées. Ainsi la camelote chinois pourrait bien doubler de prix..

4)      Interdiction des véhicules thermiques en ville (sauf transport en commun pompiers et livraison) tant il est vrai que le rendement est catastrophique et la pollution importante en plus la qualité de vie sera grandement améliorée, faire rouler des véhicules de plus de cent chevaux dont la vitesse maximum est de 160 kilomètres heure est totalement surréaliste transportant une personne a 10 kilomètres heure de moyenne

5)      Aide significative au mini éolien : Une mini éolienne de 400 watts produit assez pour parcourir 400 kilomètres par mois en voiturette électrique. Les éoliennes a axe horizontaux type Darius sont très bien adaptées en ville car elles captent le moindre courant d’air et de plus sont très esthétiques mais malheureusement hors de prix. Une usine nationalisée serait bienvenue car nous soupçonnons le piége a bobo écolo.  Aide a toutes les énergies renouvelables d’une façon significatives. En se servant de la monnaie nationale écologique. Le pacte budgétaire est une escroquerie monumentale. favorisant les spéculateurs et bloquant la transition.

Un état faisant ces quelques mesures serait déjà bien, mais il ne peut faire la transition a lui tout seul c’est pour cela que nous étudierons en détail deux outils puissants les villes en transition et la permaculture..

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site