Suicide de l’Amazonie, suicide de l’humanité

 

La déforestation de la forêt Amazonienne  a augmentée de 278 % en un an d’après le monde .fr. Pour être juste les gouvernements précédents Delma Roussef et Lulla agissaient quand même en mettant des gardes pour surveiller les feux de forêt et en interdisant par la loi la culture du soja après une déforestation par le feu ce qui a eu pour effet  de diminuer les feux.

Pour donner une idée en pourcentage : 25 % de la déforestation est faite pour créer de petites exploitations, 5 % pour faire de grosses exploitations et 4% de l’exploitation forestière. Le reste de la surface soit environ 65% est destinée soit au Soja OGM soit à l’exploitation de bovins destinés à l’exportation.

Une remarque s’impose, j’ai effectué  une visite au Brésil en 2013, dans la petite exploitation de polyculture élevage (50 hectares) ou nous étions provisoirement hébergé avec des cultures maraichères classique, les volailles, les porcs , les bovins en élevage extensif , quelques laitières et aussi un hectare de canne à sucre  et de nombreux fruits, oranges, mangues, avocats et dans cette exploitation dans certaines prairies étaient plantés des arbres pour reconstituer la terre et de plus pour lutter contre la pénurie de bois d’œuvre de cette partie du Brésil (plateau central prés de Brasilia) l’Amazonie est à 3000 kilomètres mais ce n’est pas un  problème pour exporter le soja  de l’autre côté de l’Atlantique .   

Le Soja est le principal responsable de la déforestation. Les importations ont doublées en vingt ans, passant de 144 millions de tonnes en 1997 à 352 millions de tonnes en 2017. L’Union européenne en est « le deuxième importateur mondial, derrière la Chine ». A l’échelle du globe, les Etats-Unis, le Brésil et l’Argentine sont les trois pays qui en produisent le plus de soja et de plus OGM. Et bientôt le bœuf importé viendra se rajouter comme cause majeur de déforestation.

Autrement dit une catastrophe écologique sociale et même économique car il serait bien plus rentable de couper un arbre précieux par an et par hectare ce quoi se traduirait par un dommage mineur a l’écosystème sans parler des plantes médicinales.

Sur la production totale de soja 90% sert à nourrir les animaux et majoritairement ce sont des OGM . Pour la France le soja provient du Brésil (37 %) qui détient la première place du classement des importations  devant l’Argentine (29 %) et les Etats Unis 15 %.

Les importations sont de 3,5 millions de tonne de soja pour la France  et la production nationale non OGM de 400.000 tonnes destinée à l’alimentation humaine, pour Greenpeace si nous devions produire notre soja  11 980 km² supplémentaires seraient nécessaires, ce qui reviendrait à multiplier par près de huit la surface actuellement dédiée à la culture du soja en France. […] Cela équivaudrait à cultiver du soja sur la quasi-totalité des terres agricoles du Morbihan, des Côtes-d’Armor et du Finistère réunis. »

Pour la consommation animale contrairement à ce que dit la ministre de l’Ecologie ils sont pratiquement tous OGM avec des résidus de glyphosate. Il n’est pas impossible que les productions la française et l’OGM se mélangent sauf en agriculture bio.

Voici un article de l’expansion journal pas franchement écolo a la base. Bonne analyse sauf pour la production de soja française qui est loin des 2 millions de tonnes.

https://lexpansion.lexpress.fr › Actualité économique

Quelques pistes

La consommation de soja importé est de 40 à 50 % pour l’élevage de poulet. Il faut préciser que la meilleure source de protéine est le soja  qui complète très bien les céréales il est OGM pour l’élevage industriel contrairement aux poulets a Label, type label rouge, poulet de loué, poulet de Bresse, poulet biologique mais qui hélas ne produisent que 20% des poulets de France.

Le porc industriel : De 25 à 30% du soja importé, hélas les porcs fermiers sont rares et se trouvent souvent par connaissance et sur les marchés.

Les vaches laitières : Consomment de 15 à 20% du soja il faut préciser que les tourteaux de colza et de tournesol sont utilisés les bovins laitiers a gros besoins de protéines ne sont que le troisième poste.

Les races à viande, les ovins les caprins : 10 % de la consommation.

Les pistes pour réduire l’importation de soja 

Elles sont nombreuses, d’après Greenpeace si nous voulions supprimer nos importations il faudrait sacrifier trois départements bretons.

Nous remarquerons qu’il n’est pas question de faire la monoculture de soja sur trois départements.

L’avantage du soja est que celui-ci permet de nourrir toutes les espèces d’élevage que ce soit les ovins, les bovins, les porcs et les volailles et que ces animaux grandissent plus vite avec un minimum de temps pour un maximum de poids et c’est la même chose pour le lait et pour les poules en batterie.

Mais il ne s’agit pas de sacrifier trois départements mais ne peux-t-on pas remplacer les productions en excès. Ainsi la France produit deux fois sa production de blé, le reste étant exporté. Il est donc facile de remplacer 700.000 hectares pour faire des protéagineux. Il est aussi possible de remplacer 700.000 hectares de maïs ensilage par des prairies à base de graminées et de trèfle blanc.

Les avantages écologiques sont nombreux.

-Moins de forêts brulées

- Les cours du soja sont variables soumis aux lois du marché. En ce moment la chine n’achète plus de soja aux états Unis ou beaucoup moins ce qui fait monter les cours.

-Les protéagineux et les légumineuses captent l’azote de l’air et en  laissent pour la culture suivante. Ce qui peut se traduire par une économie de 200 à 300 litres d’équivalent pétrole par hectare. En effet un kilo d’azote synthétique des engrais azotés demande trois litres d’équivalent pétrole.

- Moins de destructions au Brésil et moins de transport

Quelles cultures ?.

Il n’existe pas de plante semblable au soja très polyvalent Mais plusieurs peuvent être utilisées.

Pour les bovins la liste est longue

Trèfles

Luzerne

Pois

Fèveroles

Lupins 

Et aussi soja le plus protéiné donc plus adapté à l’élevage industriel.

Pour les porcins et les volailles, le pois est très bien la Fèverole aussi.

Réduire la consommation de viande

Cela présente plusieurs avantages

-Nous n’aurons plus besoin d’exporter du soja OGM

-Cela diminuerait la surface de céréales et libèrerait cette surface pour des prairies et des forêts.

-Nous pourrions manger de la viande de meilleure qualité.

- Le porc retrouverait sa place en mangeant des sous-produits comme le petit lait voir les déchets de cantines.

- La poule retrouverait sa place aussi.

-l’élevage en batterie ne serait plus nécessaire.

Oui mais comment ?.

-Encourager les bonnes pratiques avec des primes à l’élevage bio et/ou durable

-A l’inverse une taxe carbone et une taxe kilométriques de façon à rendre les importations de bétail et le soja OGM très cher.

-Les tickets de rationnement, il s’agira uniquement de viande qui est un produit de luxe sur un plan écologique se situant à un niveau trophique supérieur (10 calories d’herbe pour une calorie de viande) . Mais on en récupère plus de la moitié sous forme de fumier et l’herbe est difficilement mangeable par l’homme contrairement au blé et au soja majoritairement cultivés pour les animaux.

-Evidemment beaucoup s’empresseraient de faire des petits élevages de poulets de moutons de lapins et d’organiser des marchés parallèles ce sera alors de bonnes nouvelles car cela augmentera la résilience de la société.

Le soja OGM , un futur scandale de grande ampleur.

Ou, qui, comment, pourquoi ? . Telles sont les questions que nous devons nous poser.

Ou : Les pays principaux sont le Brésil, l’Argentine et les Etats Unis cela représente 80% du soja importé. Le reste du soja lui non OGM vient des autres pays de l’Union européenne et un peu d’Asie.

Qui : Le producteur des semences de Soja RR ( Roundup , Ready) est  Monsanto qui n’existe plus juridiquement  ce qui permet d’éviter les poursuites.

Comment est fabriqué un OGM :

En annexe vous pourrez voir la vidéo mais le but du soja RR est de le rendre insensible au Roundup et à sa substance active le glyphosate. Les « mauvaises herbes » meurent et la culture  l’OGM reste.  Ce qui veut dire concrètement que le glyphosate au lieu de se dégrader au soleil reste intact. Et qu’il y a des résidus dans le soja que mange le porc et nous mangeons le porc donc nous avalions le glyphosate ce que explique que l’on en trouve partout.

Quelle est la part de nos propres résidus présent dans l’eau et le glyphosate d’exportation dans le soja OGM Brésilien, Argentin, ou Etats Uniens ?.

Voir le blog de Mediapart et une vidéo sur les OGM en annexe

https://blogs.mediapart.fr/benjamin-sourice/blog/240414/etude-scientifique-des-residus-de-roundup-plus-importants-dans-lalimentation-ogm

Notre président a bien fait de ne plus vouloir signer le MERCOSUR calcul politique ou véritable conversion ou les deux ; difficile de savoir. Sachant qu’il n’est pas impossible que les feux se propagent en Guyane (la frontière avec le brésil est la plus longue en France, via la Guyane)  qui détient une partie de la forêt amazonienne. Dans ce cas l’accord de libre-échange aurait provoqué la ruine des éleveurs français et de la forêt amazonienne. Difficile face à Yannick Jadot (ancien directeur de campagne de Nicolas Hulot en 2012) au deuxième tour de l’élection présidentielle. Un boulevard pour Marine le Pen si celle-ci n’a pas la bêtise de faire des selfies avec Bolsonaro, défaite assurée face à Marion Marechal (Belle, intelligente et rusée)  pour qui la défense des paysans et l’épuisement des ressources sont  aussi importants que l’envahissement par les étrangers : (le grand remplacement : une fumisterie).

Certes elle débloque totalement avec ses étrangers remplaçants les français car ils font plus d’enfants et ses histoires de mœurs mais elle raisonne brillamment pour le reste en particulier pour l’agriculture et sa relocalisation ainsi que de l’industrie. Une concurrence sérieuse à condition que sa chère tante lui laisse le champ libre.

Evidemment ma préférence va à l’ancien directeur de Greenpeace France Yannick Jadot et à sa charmante et combative compagne.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×