Cendrillon 2017 et le Prince de la permaculture 14

 

 

Le lendemain, elle profita du gros câlin que lui faisait Jean, en fait le formidable orgasme qu’elle avait eu avec la sensation de lumières dans la tête et brûlures le long de la colonne vertébrale était du a un ensemble de causes.

-L’abstinence de six mois : avec une libido simplement étouffée mais toujours présente.

-La grosse colère contre Elven et le plaisir d’en profiter un maximum.

-La satisfaction assez rapide de Jean ce qui ne l’avait pas satisfaite mais au contraire excité comme une puce.

-Le savoir faire et le sadisme bienveillant de Jean ; en fait elle était a bout quand il avait daigné la pénétrer. De plus auparavant les chatouilles avaient fissurée la cuirasse énergétique.

Elle avait conscience que réunir toutes ces conditions tenait du miracle d’où les réactions exceptionnelles. Actuellement elle était heureuse, les massages pour le bien être physique, les câlins pour le bien être affectif, puis le sexe moins exceptionnel  que la première fois mais lui donnant un grand bien être. Elle était heureuse mais elle devait partir.

La relation avec Jean avait commencé d’une manière si exceptionnelle qu’elle avait choisie très vite de changer de vie tout comme elle avait choisie de ne pas être trop présente pour se faire désirer et pour désirer, pour se faire attendre et attendre. C’était dur de partir de retrouver si vite un grand lit trop vide mais il fallait qu’elle vide l’appartement et qu’elle le mette en vente. Elle espérait en tirer un bon prix de cet appartement situé dans le cinquième arrondissement c’était comme Jean une avance sut l’héritage. Arrivée a Paris elle vendit assez vite des meubles et l’électroménager, l’occasion avait le vent en poupe. Certaines de ses amies et amis dirent qu’elle était folle seule Christine qui l’avait rejointe a Paris approuvait sa sagesse. Elle loua une camionnette pour une semaine entraînant Christine qui devait rester une semaine a Pradelou en Haute Vienne. Elle ne pris qu’une machine a laver le linge elle ne trouvait pas normal de laver son linge chez Maria comme Jean qui lui avait proposé alors qu’elle avait toujours refusé a l’autre l’Hélène.

Lucie lui expliqua qu’elle était tombée sous le charme de la permaculture et entre les mains de Jean, déjà quatre jours et elle était en manque. Dépendance affective, addiction au sexe, et si elle était amoureuse tout simplement et si elle s’organisait pour être en manque. Lucie expliquait à Christelle qu’il y avait un retour de la ville vers les campagnes et que de plus en plus les petits villages commençait a connaître une regain. Dans le Limousin un petit village avait été repeuplé par les employés d’Ambiance bois

«  Depuis 1988 l’aventure a commencé a Faux la montagne sur le plateau de Millevaches il fût créé une scierie et construction de maison en bois de type particulier, elle était unique en France la forme était particulière sous forme de SAPO(Société Anonyme de Production Ouvrière)  Le salaire est égal entre tous les employés qui détiennent la moitié de capital. Le temps plein est de trente deux heures et le PDG est tiré au sort. L’entreprise fabrique des maisons en bois, de parquets, des meubles de jardins etc. »

« Si j’avais connu cela, je serais encore infirmière a plein temps» dit Christine

Ils arrivèrent à Pradelou le hameau presque abandonné. Maria la locataire de Jean accueille Christelle.

La mystérieuse Maria.

« Vous avez fait bon voyage »

« Oui, je suis contente d’être arrivée »

« Toi ma petite fille, dépêche toi l’amour n’attend pas, pas la peine de décharger la camionnette »

Lucie ne se fît pas prier. Jean l’attendais il avait préparé le feu et tiré les rideaux. Ils avaient faim d’amour tous les deux, ils arrachèrent leurs vêtements pour un rapport intense et assez bref.

« Et bien ma fille heureusement que la vieille Maria est là mais sans cela ils seraient venue te chercher à la gare, que fais-tu dans la vie »

Christine expliqua qu’elle était infirmière et petit à petit elle faisait des massages et des soins esséniens à mi temps.

« Mais toi aimes tu les massages »

« Oui c’est bon pour mon moral »

Puis changeant de conservation.

« Mas ta boucle d’oreilles, ne viennent-elles pas du Brésil ?. »

« Si, vous avez été à quel endroit ? »

« A Alto Paraiso, j’ai tenu une boutique durant quinze ans, des plantes médicinales et des cristaux, avant j’étais professeur de botanique durant 25 ans à l’université de Clermont Ferrand. »

« C’est incroyable, j’ai été à Alto Paraiso il y a dix ans »

« Je suis revenue il y a onze ans, nous nous sommes manquées, heureusement tu es là »

« Crois-tu que cela soit un hasard ?. »

« Non ma fille c’est ce que tu étais il y a quelques siècle ; ma fille  »

Elles engagèrent une longue conversation sur la ville d’Alto Paraiso (Le haut Paradis) puis elles parlèrent de thérapeutique.

Tiens, j’ai un remède d’inspiration spagirique a base d’impatiens Noli tangere ce qui veut dire : impatience ne me touchez pas.

 220px nolitangere pflanze

 

« Mais j’aime bien être touchée »

« Certes, mais cela n’est pas forcement physique l’impatiente de me touchez pas est une plante dont la gousse contenant les graines explose des que la plante est touchée, tu es facilement touchée par le manque d’attention, par de mauvaises réflexions par le malheur environnant, masser et être massé te rassure. »

« Mais. »

« Je ne vais pas te masser mais simplement te magnétiser et te donner une préparation spagirique a base  d’impatience macérer dans de l’eau de vie de prune du domaine en présence d’une bague en Or couleur du soleil planète reliée a la plante, puis le mélange avait été cuit réduit au ¾ puis exposé a l’énergie de la rosée et du soleil levant durant 27 jours. Cette préparation donne la joie de vivre.»

« Mais »

« Cela coûte cher en temps c’est cela que tu veux dire pour toi que tu me ferra un massage des pieds ce soir et un soin Essénien demain matin. »

« Lucie … »

« Lucie t’a dit que je n’aimais pas les massages cela vient du fait que je considère Jean comme le petit fils et que son ex était fausse, Lucie m’a dit grand bien de toi. »

Décidément Christine ne pouvait pas en placer une.

« Je suis.. »

« Tu es très contente les amoureux savaient ce qu’ils faisaient c’est vrai qu’au début tu était toute chiffonnée d’être abandonnée comme cela et larguée chez la voisine »

« J’ai oublié mon huile de massage dans la voiture. »

« Ne t’inquiète pas je fabrique quelques litres d’huile de faine. »

 Hetre hm 1

Puis elle poursuit

« Les fruits du hêtre les faines se composent de 45% d’huile elles doivent être décortiquées et pressées un hectare de hêtre peut donner 600 kilogrammes d’huile  mais je n’en produit que quelques litres elle se conserve très longtemps et ne rancit pas. J’ai mis du thym dans celui-ci »

La vieille dame se déchaussa, elle avait des pieds lisses des pieds de jeune fille. Selon son habitude elle parla à la place de Christine

« Je les masse un peu tous les jours à l’huile de faine, la vieillesse commence par les pieds. »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×