Fabienne 3

 

Une des premières mesures fut justement l’abandon du PIB qui finissait finalement qu’a mesurer le gaspillage et l’obsolescence des objets remplacés prématurément pour créer le PIB, la logique changea complètement en plus de la taxe à  l’énergie grise, la taxe kilométrique et la taxe de délocalisation, et la prise en compte des ressources naturelles (externalisation)   rendent la consommation beaucoup plus chère d’où  la mise en place de société de services

En faisant payer les coûts externes pour la consommation la location longue durée devient de plus en plus pertinente, c’est une stabilité, les gouvernements favorisèrent cette société de services.  Devant des machines de plus en plus simples et de plus en plus robustes, le revenu des industriels fut axé sur la location. Si nous prenons une machine à laver la lessive, la valeur est évaluée à 1000 euros ce qui peut sembler cher mais l’appareil peut durer des décennies et n’a pratiquement plus d’électronique. La durée d’amortissement est fixée a dix ans ce qui donne  cent euros par an. Peu à peu l’économie devient au service de l’homme et non l’homme au service de l’économie.

L’échelle des revenus ne doit pas dépasser un facteur de quatre, et ceci pour des raisons non seulement de justice sociale, mais ceci est du au fait que les riches a quelques exceptions prés détruisent la planète avec leur empreinte écologique complètement démesurée, il y eu beaucoup d’exilés fiscaux  mais de plus en plus de pays prenaient des mesures similaires..

L’isolation des maisons adopta le turbo  devant le prix de plus en plus cher de l’énergie, la norme de construction était l’énergie positive, les banlieues étaient de plus en plus désertées mais retrouvaient leur surfaces maraîchères d’autrefois, des vieilles lignes d’autocars furent rouvertes et il y eu un grand besoin de constructions neuves dans les campagnes avec de petites exploitations en polyculture élevage.     

Fabienne était entourée d’exploitations maraîchères et de vergers dans son petit jardin a quelques kilomètres de la ville, le revenu universel atténua le choc des reconversions massives. En effet le secteur automobile surtout dans le secteur vente et production fût sinistré. Les grandes surfaces aussi, tandis que l’artisanat et l’agriculture avait besoin de bras. Le secteur médical avec l’abandon du travail intoxiqué par le productivisme et avec les vingt huit heures perdit des clients en même temps que la médecine devint gratuite.

Le secteur dit de mobilité fit bien plus que compenser les pertes d’effectif du secteur automobile car il s’occupait en plus du recyclage des  anciens véhicules, ainsi que de la location. Fabienne hésitait sur le mode de transport  pour aller en camping dans la région de Bucarach dans l’Aude, elle avait le choix, soit utiliser les autoroutes le plus en plus souvent électrifiées avec les lignes régulières de semi remorques aménagés, elle peut aller jusqu'à Toulouse ainsi puis louer un véhicule

3-1.jpg

 

Deuxième solution : Elle peut relouer sa voiture car il y a trois ans elle ne pouvait plus circuler avec l’obligation des 3 litres , le moteur avait vingt ans mais Fabienne ne roulait pas beaucoup, la solution dite «de la  voiture cubaine » était de changer de moteur mais Fabienne réfléchissais car les moteurs thermiques étaient interdits en ville, le système de la petite voiture était un moteur a air chaud rechargeant une batterie qui elle-même alimente un petit moteur électrique, mais l’addition était lourde dans ce cas et les locations moins onéreuses que de nos jours, elle pouvait vendre sa voiture au recyclage ou bien la donner ce qui lui permettait de la louer gratuitement durant un an, puis d’avoir une location préférentielle par la suite, la vitesse de la voiture ne dépassait pas celle d’une quatre chevaux des années cinquante autrement dit deux jours de voyage.

Les grands travaux doivent économiser  l’énergie et la et la transformation des  autoroutes en était un, L’équivalent de l’Aéroport de Notre Dame des landes construit mais sans aucun avion permet d’électrifier 400 kilomètres d’autoroute, éoliennes comprises.  Il se trouve que l’énergie éolienne se marie très bien avec le transport électrique surtout pour la recharge de batterie ou d’un électrolyte, en l’occurrence elle alimente une voie électrique.  

autoroute-electrique.jpg 


 

 Contrairement aux propositions des années 2000 a 2010 ce n’était pas pour augmenter le trafic mais pour économiser le pétrole et transférer une partie du transport de passagers vers les transports en commun. Autrefois les découvertes et améliorations technologiques destinées a réduire la consommation se traduisaient en fait par une augmentation car les véhicules étaient plus lourds, plus puissants et plus nombreux, c’est pour cela que la diminution de la puissance avait été décrétée après la déclaration de guerre contre me krach écologique très proche a l’époque 2022.

Le parallèle entre la période 1942 et 1944 en Amérique du nord et certains pays européens  de 2022 a 2028,était saisissants, des centaines de milliers d’éoliennes construites, les usines automobiles réquisitionnés , aucune voiture ne fut construite durant six ans mais des  millions subirent des transformations. Bien qu’il n’y ai pas eu de catastrophes la fermeture des centrales nucléaires en bout de souffle fût accélérée, en effet la situation de l’Europe était de moins en moins sure avec l’éclosion de nouveaux dictateurs hors les trois dizaines de centrales encore en activités rendaient indispensables les bombes nucléaires, sinon même l’armée belge avec cent a cent cinquante missiles peut nous ramener au moyen age en  quelques heures avec en prime plusieurs Tchernobyl et ou plusieurs Fukushima avec une panne générale d’ électricité pour des semaines ou des mois, voir des années.  La déception après le Krach Européen fût immense pour les nouveaux pays et des guerres n’étaient pas impossibles, beaucoup de dictateurs  venaient au pouvoir, échec cuisant du libéralisme et de l’idéologie de la croissance et de la prédominance du monde financier. La guerre sans armes a la fois contre la décroissance brutale et imposée, contre le changement climatique contre le krach écologique et la pénurie de pétrole. Ce qui manquait le plus ; le temps.

Si nous prenons ‘exemple des voitures seule une limitation de la vitesse et de la puissance avait pu faire baisser la dépense d’énergie dans de forte proportion, « le marché » n’avait produit que de « l’effet rebond » c’est a dire que les voitures étaient plus nombreuses, plus lourdes et plus puissantes et qu’au final la dépense était bien supérieure. L’électrification des autoroutes suivait le principe de la décroissance autrement dit elles permettaient de transporter les marchandises avec moins de pétrole (la taxe kilométrique était moins forte) elles permettaient de transporter des passagers sur des semi- remorques (moins d’un litre par passager au cent kilomètres en essence, 1 a 2 kilowatt en électrique, le but final étant la décroissance de la circulation et du nombre de voitures. Des lignes régulières de  bateaux  sont de nouveaux installés sur les fleuves

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×