L’ETAT ET LE PRODUCTIVISME

 

1993

Durant les années soixante et soixante dix, les syndicats et les partis de gauche luttèrent pour le respect de l’homme et contre le productivisme avec plus ou moins de bonheur.

Mais un parti de gauche arriva au pouvoir et le productivisme entra dans les endroits réservés aux services publics. De plus en plus les politiciens prélèvent de l’argent par le biais des fausses facturations, ainsi quelque soit leur bonne volonté ils se retrouvent prisonniers des sociétés de travaux et des promoteurs. Dans ce système il est en effet impossible d’appliquer une politique de gauche voir même une politique socialement juste. Qui commença le système, les promoteurs ou les politiciens, plutôt les politiciens, mais les hommes d’affaires acceptèrent le marché.

Alors rien ne pu freiner le productivisme et la religion du fric, nous voyons maintenant plusieurs exemples, deux dans les services publics, une dans une association a but non lucratif .

2011

Les fausses factures, système mafieux ne sont plus à la mode. Mais les liaisons dangereuses entre le monde du capital et de la finance continuent et même s’accentuent a partir de 2007 en voici quelques exemples significatifs le Président de la République a peine élu passa quelques temps sur le yacht d’un ami milliardaire et il se plaçait automatiquement du coté du capital, contre le travail. En effet cet ami milliardaire avait et a toujours de multiples activités citons la papeterie, le transport de fuel en particulier, le fret maritime, il envisage la construction de voitures électriques (ce qui est plutôt bien vu), et aussi il participe a des plantations de palmiers a huile au Cameroun (c’est une culture souvent très contre versée). Imaginons un instant qu’une taxe carbone a l’entrée du pays sur les produits pétroliers soit instaurée que va-t-il se passer ?, Tolé des amis milliardaires comme de bien entendu cette taxe n’a jamais été proposée de cette manière qui est la plus efficace mais seulement a la pompe et pour les particuliers !. et en plus elle n’a pas eu lieu.

Imaginons une interdiction de l’huile de palme ou une forte limitation prenant en compte les conditions sociales et environnementales que se passera-t-il ?.

Imaginons que l’EDF, la poste se dote de voiture électriques y il aura-t-il des appels d’offre si le président est réélu (ce qui est probable devant le don extraordinaire de la partie adverse pour se saborder). La question mérite d’être posée.

Ne parlons pas d’un autre ami milliardaire présent au Fouquet’s qui dans les années quatre vingt a pris l’argent de l’Etat et licencié les travailleurs du textile ce qu’il avait promis de ne pas faire.

N’instituons pas sur l’hallucinante affaire Bettancourt, comment se fait-il que le même homme soit le trésorier d’un parti politique (celui qui récolte les dons), celui qui ramasse l’Impôt et de plus celui qui propose sa femme pour gérer la fortune et étudier les astuces de défiscalisation. Même si cela reste légal, même si n’y a aucune fausse facture et autre pot de vin. C’est un disfonctionnement grave. Comment un tel gouvernement peut-il lutter contre le réchauffement climatique ?, ( Pour prendre un exemple)

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site