De la politique 6

1993

Le comité des sages :
Nous proposons également la création d’un comité des sages élaborant un plan de survie pour le pays et plus généralement pour l’humanité entière. Le nombre de sages de ce comité sera compris entre neuf et douze, ces sages oeuvrerons dans les domaines suivants : l’énergie, l’emploi et l’écologie, ce comité parrainera les comités 3E , il aura également le droit de veto sur les décisions du gouvernement concernant les trois domaines précités.
Seule la chambre populaire pourra proposer des amendements aux décisions du comité des sages.
La somme gérée par le comité des sages a travers les comité des sages ne saurait être inférieure a 100 milliards de francs, les sommes pourront être débloquées a tout moment.
Les sages toucherons leurs anciens salaires sans plus ou 10000 francs par mois s’il s’agit de chômeurs, ces sages serons élus par suffrage universel et comporterons au moins un tiers d’écologiste, le comité sera renouvelé d’un tiers tous les trois ans.
Les conditions pour être éligible seront les suivantes.
-Avoir fait des travaux dans les domaines suivants : Ecologie, protection de la nature, agronomie tropicale, économie d’énergie, énergies nouvelles, sociologie, pédagogie, biologie, physique et chimie, agriculture biologique, botanique, relation avec le tiers monde, responsables d’associations, travailleurs sociaux seront exclus tous les membres ayant fait parti  d’un parti politique, mais les associations faisant de la politique tel Greenpeace ou les amis de la terre seront admis, les membres des verts et les membres de génération écologie  ne pourront se présenter mais les assemblées régionales et départementales.
Ces propositions ont pour but de privilégier le long terme  par rapport au cour terme ; les faibles renumérotations, les mandats de courte durée, le mode de fonctionnement en comité largement représenté par des scientifiques ont pour but de favoriser le long terme, l’efficacité ainsi que le sens du service public et non le goût du pouvoir.  
Le pouvoir privilégie le court terme, éloigne des réalités et fait ressortir les tendances psychiatriques latentes ; la paranoïa  en particulier, ce pouvoir fait commettre des erreurs, corromps les honnêtes gens, dans les pays démocratiques il peut être remis en cause, mais les politiciens professionnels passent d’un mandat a l’autre ou obtiennent des bons postes  dans les partis institués, nous proposons également les lois suivantes.
-    Un seul mandat pour la vie.
-    Un seul mandat a la fois.
Nous préférons la politique effectuée comme un travail et non comme une voracité du pouvoir en effet les hommes politiques ne respectent pas l’age de la retraite. Nous préférons des travailleurs politiques même si certains ne sont pas sérieux  a des politiciens prélevant dans toutes les causses pour que vive leur « cher parti » .
De plus ce comité pourra contrecarrer « le monde du fric » et de la politique. 

2012

Un seul mandat pour la vie, cette règle ne s’appliquera pas aux maires et aux conseillers municipaux sauf pour les villes de plus de 200000 habitants car c’est inapplicable dans les petites communes de 100 habitants nombreuses en haute Corrèze.
Les comités 3 E : Energie, Ecologie, Emploi seront élus au suffrage universel dans chaque département, ils ne seront pas ouverts aux sénateurs et députés qui viendront seulement a titre consultatif, les maires des communes de moins de 2000 habitants seront seuls autorisés a se présenter.
Le secteur de l’économie solidaire sera favorisé, et le secteur d’énergie renouvelable se fera sous forme de coopérative ce qui semble indispensable pour l’éolien. La perception des éoliennes sera grandement favorisée si des milliers de coopérateurs possédant chacun une part  et partageant la production sera bien mieux acceptés que l’exploitation par des industriels pas toujours écologistes convaincus mais avide d’argent ce qui explique qu’a puissance égale les éoliennes danoises (système coopératif en majorité) soit deux fois efficaces que les française a puissance égale. Nous avons écouté récemment avec effarement un débat sur la réduction du nucléaire ou un partisan de cette énergie a jugé que les énergies renouvelables  demandaient « trop d’emplois » par rapport au nucléaire oubliant que le chômage de masse sévissait depuis trente ans, nous aurions accepté la production discontinue qui est un réel problème des énergies solaires et éolienne, le plein emploi compensera la décroissance inévitable.
Le sage mettra ses compétences durant trois ans au service de la collectivité, citons Nicolas Hulot qui aurait toute sa place dans ce genre de comité et aurait plus de chance d’appliquer le pacte écologique. Eva Joly serait plus efficace en tant qu’experte des fausses factures que candidate a l’élection présidentielle.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site