La Décroissance.


Encore un gros mot tout comme le protectionnisme c’est surtout un mot provocateur qui sera pourtant inévitable bien avant le milieu du siècle.

Retour au Club de Rome : Ce rapport datant de 1972 prévoit un effondrement de la civilisation par augmentation de la population et de la pollution avec la  diminution des réserves de minéraux et de terre arable, force est de constaté que les tendances sont toujours valables et que seuls les scénarios ne prévoyant pas la croissance assurent la continuité de la civilisation, certes la  population a moins augmentée que prévue, sans l’inégalité Nord Sud l’indépendance alimentaire serait assurée mais  les sols se dégradent néanmoins, l’effet de serre s’amplifie et surtout le pétrole ainsi que l’eau vont manquer.

Qu’attendre de la croissance verte ?.

Cette croissance devra en même temps préserver la biodiversité, diviser notre consommation d’énergie fossile par quatre, ainsi que notre consommation de produits manufacturés et de minéraux (fer, aluminium, cuivre etc). Ce qui permettra de diviser notre empreinte écologique par trois. L’empreinte écologique : C’est la surface nécessaire pour la vie des humains sans  que les écosystèmes ne s’effondrent, cette surface est au niveau mondial de  1,4 hectare par personne. L’empreinte écologique comprend l’alimentation, les activités de transport, toutes les consommations. Si un français à une empreinte écologique de trois  terres si son mode de vie devenait la norme, pour les Etats Unis six terres seront nécessaires. En 1980 l’empreinte était de deux terres alors que la pauvreté était moindre. Nous pouvons déjà remarquer que le  français moyen n’avait pas un niveau de vie deux fois moindre, la France de 1960 dépassait a peine une terre  et ce n’était pas la bougie, nous examinerons cela plus tard.

Dans le domaine de l’énergie en supposant le remplacement progressif des centrales nucléaires nous aurons des dizaines de milliers d’éoliennes a construire, beaucoup de chauffe-eau et de planchers solaires,  La plantations de millions de kilomètres de haies pour le bois de chauffage. La construction d’unités de biogaz sera généralisée, ces unités artisanales, et discontinues, par contre le biogaz sera éventuellement récolté par camion pour une éventuelle cogénération ou production de bouteilles (comme pour le butane propane).

La nouvelle filière de soleil thermodynamique basée  sur la concentration verra le jour

De nouvelles pistes seront explorées à savoir

-Photosynthèse artificielle.

-Algues microscopiques pouvant être un substitut au fioul

-Cambridge brut : Electrolyte de forte capacité, pouvant être remplacé et assurant une autonomie de trois cents kilomètres dans des batteries beaucoup moins chére .

Récupérer, Recycler Réutiliser : Avec la baisse de la production de pétrole au moins la moitié des voitures actuellement en circulation seront inutiles, une partie sera recyclé pour récupérer les métaux, les moteurs mis sur banc qui peuvent servir a produire l’électricité et de la chaleur de manière a augmenter le rendement du carburant.

Le recyclage des métaux, du papier, du verre du plastique etc…

Durabilité : Triplement de la durée de la garanti, simplification des appareils, voiture a 500000 kilomètres minimum, réparation et entretien simplifié, cette durabilité pose la question des quotas  et des tickets de rationnement ou une taxe progressive  x % pour un achat tous les trois ans, le double tous les deux ans etc, taxe justifiée par la dépense en eau et au métaux rares. Il y aurait bien sur trafic et remplacement d’une partie des composants mais le ton serait donné.

Economie d’énergie : L’isolation des maisons doit être renforcée soit par l’ajout de double parois (extérieure de préférence)  ou de serre et de mur trombe Michel, avec une forte incitation et des prêts a taux zéro, dont les remboursements seraient égaux a l’économie d’énergie, une exonération des taxes foncières durant cinq ans, dix ans ou plus peut être envisagée,  une petite éolienne sous réserve d’un bon rendement peut ouvrir les mêmes droits. (Pour éviter les effets d’aubaine)

Evidement les « taxes vertes » nationales rembourseront les états et les départements, a somme égales beaucoup plus de produits et services sont perceptibles dans les régions et départements.

Globalement la transition énergétique augmentera la fameuse croissance et encore plus l’activité le nombre d’emplois dépendra de la vitesse de la transition et de l’adoption ou non des trente deux heures.

Le New deal vert est capable de créer le plein emploi, dans un environnement beaucoup plus sain, emploi bien payés mais quelles en sont les conditions. Après avoir évoqué les mots en R chers a Serge Latouche (une référence en matière de décroissance) a savoir Recycler, récupérer, réutiliser, réparer auxquels nous ajouterons Réévaluer et Relocaliser , nous reviendrons plus en détail sur la relocalisation.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×