LE BOIS

 

1993

Ce n’est pas une énergie nouvelle, le chauffage au bois connaît un regain d’intérêt, trente pour cent des habitations sont chauffés partiellement ou totalement par le chauffage au bois. Contrairement a ce que l’on pourrait croire le chauffage au bois ne détruit pas les forêts (en France) d’ailleurs le taux de boisement a doublé depuis le début du siècle (XX). Cette situation s’explique pour deux raisons, le bois de chauffage est un sous produit du bois d’œuvre c’est par exemple les grosses branches d’un chêne, la deuxième raison consiste dans le bois d’éclaircie dans la constitution d’une futaie et les arbres proches de l’arbre coupé augmente plus vite en volume et en quelques années la biomasse redevient au même niveau qu’auparavant. De plus voir beaucoup de bois de chauffage est gaspillé en France par manque de main d’œuvre, avec une bonne politique de reboisement, le broyage des petites branches peut produire du compost du biogaz ou les deux.

La vérité n’est pas la même en deçà des Pyrénées car dans les pays désertiques le chauffage des aliments a l’aide de bois accélère la désertification, il en est de même dans les pays peuplés, l’Angleterre par exemple peut difficilement se chauffer largement a l’aide du bois sans compromettre largement l’avenir de la forêt. Nous ne parlerons du gaspillage des forêts vierge a l’aide du feu ce qui l’une des pires âneries que l’homme effectue dans ce bas monde. Nous parlons bien sur des grandes sociétés multinationales ou des gouvernements corrompus, seulement animés par l’appât du gain, c’est ce que nous allons développer dans le prochain chapitre.

Le bois en 2010

En 1993 la consommation de bois de feu était de 30 millions de m3soit environ 7 millions de tonnes d’équivalent pétrole, actuellement 51millions de tonnes et environ 9 millions de tonnes d’équivalent pétrole (environ) c’est l’énergie renouvelable la plus importante, 20% des besoins en chauffage des habitations. L’équivalent en TEP ( tonne équivalent pétrole) ne peut être qu’une estimation si l’énergie potentielle est de 4 Kw par kilogramme de bois, la densité du bois est différente suivant les essences, de 250 a 500 kg par stère environ.

Comparaison avec quelques pays Européens.

PAYS Consommation pour 1000 habitants

FRANCE 150 TEP

DANNEMARK 297  TEP

SUEDE 879  TEP

FINLANDE 1256  TEP

 

La France pourtant le plus gros consommateur de l’union Européenne, mais ceci grâce a la taille du pays, la consommation par habitant pourrait être égale a celle de la Suède sans trop de problèmes.

Surtout que la nouvelle consommation de granulés de bois a base de sciure peut être augmentée, en effet la production de bois d’œuvre produit 1/3 de son bois en sciure, une partie étant autrement exploité sous forme de panneaux de particules (agglo) mais demandant beaucoup de colle a base de formaldéhyde (cancérigène) et dégageant des COV (Composés organiques volatils). L’agglo tel qu’il se présente aujourd’hui va bientôt être interdit par l’Europe ce qui peut promettre des beaux jours pour le poêle a granulés qui peut être intéressant partout et particulièrement en ville.

Les plaquettes forestières :

Elles sont obtenues avec un broyeur de branches, il en existe de petits modèles pouvant faire soit du bois Raméal fragmenté ou BRF servant à faire du compost voir servant de base à la méthanisation ou alors des plaquettes forestières c’est du bois énergie. Les branches de faibles diamètres concentrent l’essentiel des éléments nutritifs (azote, Potassium, Phosphore etc).

Le travail consistera à faire deux tas

-Les branches inférieures a cinq centimètres de diamètre destinées à la méthanisation de préférence puis en compost, en paillis ou en compost.(attention aux résineux acide ou très acides)

-Les branches de plus de cinq centimètres jusqu’au maximum de puissance du broyeur, le travail est alors très rapide, bien plus qu’un bûcheron, ou même une machine a bois de chauffage.

Un exemple : Machine de 20 chevaux réel, deux chevaux fiscaux (petit tracteur, moto). Diamètre de coupe de 13cm maxi.

Les prix de l’engin varient de 7500 Euros pour une machine accrochée a la prise de force d’un tracteur a 17000 Euros pour un bon moteur diesel, 13000 a 14000 avec un moteur essence.

Le débit varie de 5à 8 m3 par heure ce qui fait de 40 à 64 m3 par jour. Une tonne de plaquette correspond a 400 litres de fuel. Une tonne correspond à trois mètres cubes.

Ce qui donne 40*400/3=5300 litres équivalent fuel

64*400/3=8500 litres équivalent fuel.

Il y a donc une très faible dépense de combustible (quelques dizaines de litres pour une production permettant de chauffer plusieurs pavillons.

Il existe des appareils admettant des diamètres jusqu'à 30 centimètres et plus, mais les (monstres) sont-ils nécessaires. Déjà un appareil admettant 30 centimètres de diamètre peut produire jusqu'à 25m3 à l’heure et demande 60 chevaux (une voiture moyenne, un assez gros tracteur) et la manutention est forcement mécanique.

Le potentiel :

D’après Atlanbois (association regroupant des professionnels de la filière bois) le potentiel des pays de Loire serait compris entre 250000 et 400000 tonnes de bois énergie par an, dont 200000 tonnes pour les seules plaquettes. Actuellement il est produit 25000 tonnes de bois énergie dont 10000 tonnes de plaquettes. Précisons que tout la production de bois bûche est loin d’être comptée.

Néanmoins tôt où tard le chauffage par plaquettes forestières remplacera le chauffage par le fuel, son principal atout est le prix comme le montre le tableau suivant. Prenons l’exemple d’une maison bien isolée.

Electricité 10000 kw 1130 Euros par an

Fuel 1 Tonne 850 Euros par an

Plaquette forestière 2,5 Tonnes 7.5 MAP 336 Euros par an

 

MAP : Mètre cube apparent, la chaudière fonctionnant avec des plaquettes forestières peut être entièrement automatisée, mais cela demande un silo pour le stockage. Les plaquettes sont souvent moins chères 100 Euros la tonne.

Le principe reste le même, la chaudière (plus chère qu’une chaudière a fuel) sera financée par un prêt équivalent a l’économie réalisée.

Il sera également possible d’installer un thermopoêle* a bois ou a granulés. Environ 400 Euros par an pour le bois (Chez un marchand) de 450 Euros (en vrac) à 550 Euros (en sac) pour les granulés.

*Thermopoêle : Poêle avec un circuit d’eau pouvant se rattacher au circuit de chauffage a eau chaude.

Avec la future pénurie de pétrole, l’augmentation du prix du gaz, le bois évitera le retour du charbon voir la réouverture des mines, mais pour se faire il faudra planter un maximum et l’agro foresterie s’imposera naturellement.

 


VOICI UN MODELE DE CHAUDIERE A PLAQUETTE IL PEUT ETRE MIS A L'EXTERIEUR

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×