Cendrillon et le prince de la permaculture 58

 

La semaine de Lucie s’était bien passée elle avait eu un cours théorique et pratique sur le Kama Soutra mais Sonia a l’origine de la journée avait insistée pour avoir le maximum de personnes dans certaines parties, elle insistait sur le caractère symbolique de l’écrit avec les 64 positions en relation avec des postures de Yoga , les préparatifs faisant penser à un rituel avec les herbes brulées, les chants puis la lente découverte des corps et de la sensualité en pratiquant les sept endroits privilégiés à savoir

-Les pieds

-Les cuisses

-Les fesses

-Le dos

-La poitrine

-la nuque

-l’oreille

Il y avait des caresses mais pas seulement il y avait des mordillements, le pied était parfois utilisé pour caresser le dos ou la poitrine. Rachel sa complice en Kama Soutra faisait remarquer qu’à l’aide de ces sept endroits nous avons des actions thérapeutiques en plus du bien être avec une sorte de réflexologie avec l’action sur les pieds et les oreilles, tous les méridiens étaient activés. Avec le Kama Soutra nous avons une arme remarquable pour contre la société de consommation car une séance ne demande pas loin d’une après-midi en comptant la préparation de la salle, l’exploration réciproque des zones pour chacun car la femme était aussi active que l’homme ensuite vient le temps des frôlements corps à corps  puis l’essai des différentes positions. Dans cette partie Sonia avait montré les schémas la logique et détaillée les effets attendus dans la partie pratique seuls Lucie et Jean étaient présents. Parfois les sept endroits étaient explorés par les hommes pour Lucie et par les femmes pour Jean en en prenant plusieurs à la fois.

Lucie dit : Je suis très émue de ce cadeau, j’ai passé une semaine merveilleuse, je croyais en savoir beaucoup sur le sexe mais j’en ai appris beaucoup, le Kama Soutra peut s’inscrire dans le mouvement de décroissance et remplace avantageusement la visite dans les grandes surfaces.

Annabelle intervint : Même moi qui n’aime que les femmes sexuellement parlant j’ai appris, se faire toucher, , ne plus être dans la course au temps est un moyen de sortir du capitalisme et de la dictature libérale. Pour vivre il faut de l’argent, pour avoir de l’argent il faut un emploi, pour faire des emplois il faut de la croissance pour faire de la croissance il faut détruire la terre. Tel est ou tel était le cercle vicieux, réfléchir, déguster, jouir, faire l’amour, chanter, méditer ces choses-là brisent le cercle mortifère de l’ordre libéral. Pour qui l’homme est au service de l’économie et non l’inverse..

La semaine prochaine était celle de Clémence qui voulait bien utiliser le Kama Soutra

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×