Cendrillon et le prince de la Permaculture 42

 

Les espèces caractéristiques : ce sont celles qui sont très liées a un groupement particulier il s’agit de faire un groupement de relevés comme vous le voyez sur les groupements a Nard raide qui sont des prairies surpaturées.

Synthese releves.

 

Espèces présentes dans + de 80% des relevés sont des caractéristiques exclusives : V

                                     De 60 a 80%                                                          électives : IV

                                     De 40 a 60%                                                          Préférentes III

                                     De 20 a 40%                                                Espèces accidentelles  II

                                 Moins de 20%                                                 Indifférentes I

 

Les espèces transgressives : L’on appelle les espèces transgressives de deux associations différentes ou mêmes plusieurs. Ainsi la potentille tormentille se retrouve dans tous le relevés.

  

      Tormentille                                    

 

Dynamique des populations :

- Un groupement végétal n’est pas stable, il évolue ou régresse et a chaque évolution ou régression correspond une modification du milieu .

- Chaque groupement évolue vers une forme stable et homogène appelée Climax

- Mais la série peut être régressive

- Certaines espèces peuvent être consolidatrices ou destructrices ou édificatrices.  

La phytosociologie pourquoi faire ? : Et bien pour décider les surfaces qui seront mises en réserves,  mais a mon sens pour une bonne conservation de certains milieux certaines années elles seront en classe 4 et d’autre en 5. Ainsi les tourbières qui ne sont qu’une étape dans une succession végétale. A l’origine après les dernières glaciations des étangs s’étaient creusés puis petit à petit ils se comblèrent.

Dans un premier temps des radeaux de sphaignes se forment petit a petit

 

.Sphagnum magellanicum 1

 

Puis l’eau est absorbée et la tourbe s’accumule dans cet environnement acide. l’étang se transforme en marécage.

Img 8

Puis il se transforme en prairie, puis les arbustes viennent puis les arbres comme le bouleau et le pin sylvestre. C’était la succession naturelle grandement perturbée par l’intervention de l’homme.

Que faire ?.

La tendance depuis dix ans et plus est d’essayer de conserver l’état de tourbière le plus longtemps possibles plusieurs techniques permettent de conserver les sphaignes et les droseras.(c’est une plante carnivore)

Drosera spatulata kansaihabit

-Les moutons : Ils ne mangent pas les droseras mais toutes les petites graminées, et ils maintiennent avec les traces de sabots des zones plus humides.

-Couper les arbres En effet ceux-ci pompent de grandes quantités d’eau, comme la bourdaine et le bouleau.

- Décaper et creuser : L’eau présente en grande quantités dans le sous sol remonte et des mares se forment

Img 15 1

 

Ainsi que des potamots et des utriculaires (autre plante carnivore) avec des belles plantes jaunes en surface.

Utriculaire

 

Je préconise les trois sortes de traitements de façon a augmenter la biodiversité, de plus Benoît a besoin de la tourbe pour fabriquer son terreau, nous aurons ainsi d’une pierre deux coup, mais reste a déterminer les endroits exacts.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×