Les algues vertes 1

 

Définition

Il existe plusieurs catégories d’algues,

Algues rouges :

Algues brunes

Algues vertes




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La couleur indique que le végétal va capter, certaines longueurs d'onde de de la lumière et par consequent les algues vertes seront plus en surface puis viennent les algues brunes et les algues rouges

Comment

Il apparaît de plus en plus nettement que la quantité d’algues verte est en corrélation avec la teneur en nitrate de l’eau (NO3) et ceci a été fait sur le plan expérimental. Il suffit de cultiver la laitue de mer a des concentrations différentes en nitrates et de peser la biomasse. Evidement des facteurs comme la température et l’environnement ont un rôle à jouer.

Pourquoi la concentration en nitrate influe-t-elle la quantité d’algues vertes

Les nitrates augmentent la photosynthèse par l’intermédiaire de la chlorophylle étant donné que celle-ci a une terminaison avec quatre atomes d’azote et un atome de magnésium, ce qui explique que les nitrates favorisent la prolifération d’algues vertes.

N= Azote  Mg=Magnesium

Mais d’où viennent ces nitrates ?

Ils proviennent de :

-Décomposition de l’azote sous forme organique puis sous forme d’urée puis sous forme d’ammoniaque NH4 0H sous l’action des bactéries nitrosomonas puis sous formes de nitrates NO3 sous l’action des bactéries nitrobacter, ces nitrates ont la particularité de ne pas être retenu par le sol, ils se retrouvent donc dans les rivières, dans les nappes phréatiques, ou encore ils deviennent gazeux N2 a moins qu’ils ne soient assimilés par des plantes, d’où le danger des sols laissés nus entre un blé et un maïs par exemple.

-Apport d’engrais azotés, ils majoritairement composés d’Ammonitrate c'est-à-dire composés pour moitié d’ammoniaque et  pour l’autre moitié de nitrate c'est-à-dire que cette engrais en excès se retrouve dans les nappes phréatiques.

-Le lisier : la production totale est de cinquante deux millions de mètres cubes en France mais de dix huit millions dans les quatre départements bretons, la particularité du lisier par rapport au fumier consiste dans le fait que la proportion d’ammoniaque est plus importante.

- Les eaux d’égout : ils jouent un rôle dans certaines villes côtières, on estime qu’une ville rejette 300 kilogramme d’azote (N) par hectare soit plus de quatre fois plus de nitrate (NO3)  c’est beaucoup plus que les pertes d’un hectare de culture mais ces derniers sont beaucoup plus nombreux. Nous pouvons remarquer une prolifération des algues vertes prés des collecteurs d’égout, venant des eaux pluviales et des eaux d’épuration, une partie de ( l’azote des villes)  provient des résidus de  combustion des moteurs de voiture NOX (oxyde  d’azote) mais ceux çi sont moins important avec la prédominance des moteurs diesels.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×