Automobile 3

LES MEFAITS ECONOMIQUES

Nous étudierons l’incidence à travers chaque foyer puis l’incidence nationale mais tout d’abord prenons un exemple concret. Prenons un automobiliste moyen faisant 10.000 kilomètres par an achetant sa voiture 70.000 francs et la revendant au bout de cinq ans 20.000 francs, il passe en supposant qu’il traverse une ville environ une heure par jour dans son véhicule soit 300 heures par an. Chaque année nous aurons donc.

Amortissement : 10.000 francs

Entretien : 2000 francs

Assurance : 2000 francs

Essence : 3850 francs (7 litres au cent à 5,5 francs)

Soit 17850 que nous arrondissons a 18000 francs, il s’agit d’une petite voiture peu chère a l’entretien limité, l’utilisation reviens a soixante francs de l’heure et en moyenne 1,80 francs du kilomètre.

Nous remarquons que la vitesse moyenne est de 33 kilomètres heure, ceci s’explique par la perte de temps dans les villes et les feux rouges mais elle correspond à une réalité pour beaucoup de gens. La vitesse est plus grande pour les voyageurs de commerce par exemple. Qui ne met pas une demi heure pour se rendre a son travail distant de dix kilomètres quelques privilégiés ruraux dont nous faisons partie.

En achetant des vieilles voitures a faibles kilométrages en ne roulant que 5000 kilomètres par an en fuyant comme la peste la circulation en ville nous ne dépassons pas un franc par kilomètre a une vitesse moyenne plus élevée que la moyenne, mais nous n’entendons pas les remarques sur la vetusteté du véhicule ainsi que celles concernant les taches ou les plaques de rouilles. Le seul point noir concerne la consommation élevée dépassant largement les cinq litres au cent mais sachant que la construction d’une voiture neuve demande 3500 litres de pétrole cela nous laisse plus de sept ans avant d’adopter un comportement criminel vis-à-vis de l’environnement. Acheter une voiture une voiture neuve dépassant les cinq litres au cent et non muni d’un pot catalytique est un non sens écologique, un crime dit René Dumont qui manque certainement de nuance mais certainement un visionnaire.

Les voitures vont de plus en plus vite ce qui est un non sens a l’heure des limitations de vitesse a 90 kilomètres et 130 kilomètres sur l’autoroute, ce n’est pas seulement un non sens écologique mais aussi économiques.

Nous sommes également étonnés de voir des personnes aux faibles revenus voir même au chômage roulant dans des véhicules haut de gamme.

Il n’existe plus de modèle roulant en dessous de la limitation maximum soit 130 kilomètres/heure. La surpuissance est un gaspillage éhonté.

Quel progrès grâce à l’encombrement des villes une voiture moyenne roule moins vite qu’un cycliste professionnel et encore pas très connu.

Les automobiles parisiens atteignent des records d’absurdité la vitesse ne dépasse pas celle des calèches ou des diligences. Un compteur totalisant les heures de fonctionnement comme les tracteurs devrait être obligatoire.

En résumé la voiture est pour la biosphère une lèpre et au USA le gaspillage est encore plus conséquent.

 

2010

Voici une adresse sur Internet sur l’élection présidentielle de 1974 , présentation de René Dumont.

http://www.google.fr/url?q=http://www.ina.fr/politique/allocutions-discours/video/

La vitesse moyenne du tour de France est de 40 kilomètres heure environ, même avec le dopage en moins la vitesse dépasserait les trente kilomètres heures a comparer aux 15,9 kilomètres heures qui est la vitesse moyenne d’une automobile a Paris (source auto forum) .

Comparaison vieille voiture de 1989, petite voiture neuve. (206, Clio, Toyota Yaris)

Vieille voiture 6875 kilomètres par an prix d’achat 1500 Euros soit 187,5 Euros par an d’amortissement remplacement au bout de huit ans.

Pour un an

Amortissement : 187, 5

Essence : 550

Réparations : 250

Assurance : 130

Soit : 1117,5/6875=0,16 centimes

La consommation est de huit litres au cent kilomètres, le coût des réparations aurait pu être moins élevée se limitant aux vidanges et au remplacement de pneus, mais le coût a augmenté en raison d’un réparateur itinérant et improvisé. Mais il aurait pu être aussi plus élevé.

 

Pour la petite voiture par an pour 10000 km par an acheté 10.000 Euros et revendu 2000 Euros au bout de huit ans.

Par an

Amortissement : 1000 Euros

Essence : 600 Euros

Réparations : 200 Euros

Assurance 200 Euros

Soit 2000 Euros

2000/10000= 0,20 centimes

La consommation est de six litres d’essence au cent kilomètres, les réparations sont nettement plus chères que pour des modèles anciens à cause de l’électronique, dans l’exemple qui suit les grosses réparations ne sont pas encore venues.

La nouvelle voiture : Nous nous sommes considérablement modernisé nous avons acheté récemment une rescapée de la prime a la casse, la voiture n’avait que douze ans, 1997 les normes anti-pollutions sont beaucoup plus sévères et elle est munie d’un pot catalytique (par ailleurs inefficace pour les petits trajets) et de plus les grosses réparations sont effectuées elle ne dépense que six litres au cent et elle n’a coûté que 1700 Euros pour 126000 kilomètres, si tout se passe bien nous allons battre notre record de bas coût au kilomètre.

La prime à la casse pour des voitures de kilométrage inférieur a 180.000 kilomètres a été un gaspillage et de plus contrairement au apparences cette prime a augmenté les rejets de gaz carbonique en effet avant d'avoir fait son premier kilométre une voiture a dépensée 3500 kg de CO2 soit 3500.000 grammes soit l'équivalent de 20000 Km si elle dépense 1/5 de moins que l'ancienne il faudra 100000 km pour économiser de l'énergie.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×