LE TOUT SOLAIRE EST-IL POSSIBLE ?

 

Le  tout solaire est possible mais il n’est pas souhaitable, en effet le surcoût de 50000 francs pour le chauffage entièrement solaire seraient vraisemblablement plusieurs fois plus important pour une maison fonctionnant entièrement a l’énergie solaire, ce qui nécessite des photopiles très chères actuellement, vraisemblablement un stockage inter saisonnier très coûteux. Le supplément ne serait sûrement pas amorti. Une maison autonome couplant plusieurs types d’énergie renouvelable et chère mais beaucoup plus accessible ce qui nous démontre que vouloir mettre « tous les œufs dans le même panier »   n’est pas forcement valable en matière d’énergie. Néanmoins le solaire doit prendre et prendra sauf catastrophe majeure dans la production d’énergie une part importante, le timide départ pour des raisons économiques a court terme a été saboté par ceux mêmes qui doivent leur élection aux écologistes, l’Agence pour la maîtrise de l’énergie qui a permis pourtant de faire économiser des millions de tonnes de pétrole a vu ses crédits diminués de moitié durant les années quatre vingt et ses effectifs réduit de moitié, belle récompense bel aveuglement concernant l’état du monde.

 

En 2010 quelques pistes : la plus simple et pas forcement plus coûteux consiste a travailler l’architecture de la maison.

La maison bioclimatique obéit à plusieurs critères,

-Orientation plein Sud.

-Forte proportion de surface vitrée au Sud, réduite au Nord

-Structure compacte, la plus grande surface habitée possible, pour une surface des parois minimale.

-Haies au Nord pour protéger du froid.

Ces simples précautions permettent de réduire la facture de chauffage de 20 a 30% sans trop de surcoût (a surface égale, moins de murs et de toit surtout avec un étage.

Pour un surcoût de 10 à 15%

-Isolation renforcée

-Puit canadien

-Chauffe eau solaire.

Maison passive : A tous les éléments suivants sont ajoutés

-Une ventilation double flux (C'est-à-dire que la chaleur perdue par la ventilation est recyclée

-Des fenêtres a triple vitrage.

-Une isolation extérieure, ou comprise entre deux parois d’une épaisseur de  30 centimètres, en préférant les matériaux naturels qui contiennent moins d’énergie grise. Ou deux rangées de briques mono murs.

Les dépenses de chauffages sont réduites, cette maison ne demande qu’un chauffage d’appoint tel qu’un petit poêle, une tout petite pompe a chaleur branchée sur le puits canadien. Pour donner une idée les besoins de chauffage représentent moins d’un stère de bois par an.

La différence de coût par rapport a une maison bioclimatique correspond a la suppression du système de chauffage.

Les maisons positives. Elles produisent plus que l’énergie du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Il s’agit d’une maison munie de panneaux photovoltaïques posés sur toute la surface du toit exposée au Sud ce type de

Maison est très rare en France, le surcoût est de 80000 a 100000 Euros mais comme la surface de panneau est trop grande le plafond de réduction d’impôt est dépassé.

Depuis 1993 des solutions techniques sont mises en œuvre.

Le grenelle de l’environnement a pris quelques bonnes décisions en matière d’habitat mais le gouvernement ne suit aucune vision a long terme



Maison a énergie positive


 

Exemple de maison passive (au dessus) et bioclimatique (en dessous)

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×