Créer un site gratuitement Close

La luzerne 2

La multinationale au service de la luzerne ?.

luzerne-1.jpg

Autour de la ville de Vittel est la surface de captage de plusieurs sources d’eaux minérales dont Vittel, Hepar, et Contrex, hors au cours des années 80 le taux de nitrates dans les eaux minérales monta a des niveaux incompatibles avec la vente d’une eau minérale aussi la multinationale Nestlé propriétaire des trois marques constata que la rémunération de l’Or Bleu était menacé  car en plus du nitrate se trouvait des pesticides. Aussi Nestlé adopta un plan élaboré par l’INRA en gros : Abandon du système Maïs ensilage, tourteaux de soja, compostage des fumiers ce qui permet de fixer l’azote sous forme organique, ce qui se fait par la reprise d’un gros tas en plus petits tas sous forme d’andains de 1,50 mètres de haut sur trois mètres de large. Ce qui exclut évidemment toute forme de lisiers, Retour de la luzerne et des prairies permanentes, pas de terre a nue durant l’hiver pour éviter le lessivage. En contre partie de deux cents euros par hectare et par an. Un certain nombre d’agriculteurs préférèrent vendre soit qu’ils préfèrent continuer a cultiver du maïs soit par principe, les prix de vente proposés par Nestlé sont plus que correct ce qui ne satisfait pas la FNSEA car la terre est plus chère dans toute la région   puis Nestlé loue les terres a un prix modique deux mille hectares ont été achetés puis loués sur dix mille environ. Si en théorie le  sous sol apparient au propriétaire la source appartient a Nestlé qui peut se retourner  contre ceux qui polluent l’eau il fallait donc une inconscience certaine pour rester et continuer comme  avant. Les résultats sont là moins de 5 mg (milligrammes par litre) sur des terres calcaires et filtrantes. Alors que la plupart des eaux de captages contiennent entre vingt et cinquante et plus milligrammes par litre.

Les multinationales se font remarquer par leurs méfaits sociaux et environnementaux c’est l’exception qui conforme la règle.

La luzerne c’est bon pour la biodiversité c’est bon pour la santé

Voici  un extrait du site de Bleu, Blanc, Cœur association militant sur la meilleure qualité  des aliments (laitiers et viande) a travers les omega 3

La luzerne pour plus de biodiversité

Couvrant le sol toute l’année, la luzerne est un refuge naturel pour la micro et la macro faune souterraine, de surface et aérienne. Le service de la pollinisation est assuré en continu, notamment durant les périodes estivales au moment où la ressource mellifère est particulièrement rare en régions de grandes cultures.

Une récente étude menée en partenariat avec le Museum d’Histoire Naturelle et les associations de défense de la nature montre que tous les indicateurs mesurés (oiseaux, papillons, criquets-sauterelles, chauve-souris, abeilles) sont très significativement supérieurs dans une parcelle de luzerne par rapport à une parcelle de céréales.

La luzerne, un allié essentiel pour préserver la qualité de notre ressource en eau

La luzerne, plante épuratrice, peut être considérée comme une alliée essentielle pour préserver la qualité de la ressource en eau. En effet :

  • Elle ne nécessite aucun apport d’engrais azotés due à la capacité de la plante à fixer l’azote de l’air
  • Elle a un effet épurateur sur les nitrates présents dans le sol avant son implantation
  • Elle a une capacité d’absorption et de valorisation des effluents d’industrie agro-alimentaire ou d’élevage
  • Elle nécessite une très faible utilisation de pesticides.

Plus d’infos sur la luzerne : www.luzernes.org

C’est  l’un des trois aliments avec le lin et le colza parmi recommandés par l’association Bleu Blanc Cœur, pour donner du lait, du fromage, de la viande riches en Omega3 , notons que ce ne sont pas les seuls, nous trouvons aussi le Chanvre, le lupin, la féverole et l’herbe de pâturage au printemps. Notons que l’huile de palme est catastrophique et le mélange maïs soja a trois fois trop d’Omega 6. En fait l’autonomie en protéines non seulement soignera le déficit extérieur mais aussi les maladies dites de civilisation.

Voici un autre article tiré du site luzernes.org

COOP de France Déshydratation est membre de l’association Bleu- Blanc-Cœur depuis 2005
Une meilleure alimentation animale pour une meilleure alimentation humaine... C’est sans aucun doute un secteur d’avenir à ne pas négliger. En effet, la luzerne est un fourrage vert de choix pour l’alimentation animale. Comme l’herbe, ses feuilles contiennent une quantité importante d’oméga 3. Sa déshydratation évite une dégradation des omégas 3 qui sont bien conservés dans les granulés ou les brins longs. Ainsi les études réalisée par la Station de Recherches Cunicoles de L’INRA montrent bien que la viande des lapins dont les rations sont riches en luzerne déshydratées a une forte proportion d’acides gras de la famille des oméga 3 dans la viande... « Ainsi un taux d’incorporation de 40 % de luzerne déshydratée a permis de multiplier par 3 la proportion en oméga 3 par rapport au régime sans luzerne ».
Source INRA 2006.

 

Sachant que les produits animaux : lait, beurre, fromage, viande, oeufs…, représentent environ la moitié de nos apports, quel est l'impact d'une ration comportant de la luzerne sur la qualité des produits et donc sur la qualité de notre propre alimentation ? C'est la question que nous avons posée au Docteur Jean-Michel Lecerf du Service de Nutrition de l'Institut Pasteur de Lille.

DOCTEUR JEAN-MICHEL LECERF :
" Les produits laitiers et leurs dérivés contribuent d'abord très fortement aux apport en protéines, en calcium, phosphore; vitamines B et lipides d’une alimentation équilibrée. Et la teneur en protéines et surtout une concentration élevée en caséine sont des éléments essentiels dans la fabrication du fromage: c’est la coagulation du lait qui permet, lors de la première étape de fabrication du fromage, la formation d’un gel de caséine. Les étapes de fermentation et d’affinage feront le reste grâce à la diversité et à la spécificité des flores ensemencées et naturellement présentes dans le lait et dans les ateliers. Or, une alimentation fourragère du type luzerne
permet une bonne stabilisation des protéines et une augmentation de la teneur en caséine ce qui améliore la fromageabilité du lait. Enfin, la richesse en bétacarotène de la luzerne peut accroître sa teneur dans le beurre, davantage coloré. Sa tartinabilité est également accrue à partir d’un lait issu d’une alimentation animale riche en luzerne. "

Et concernant les acides gras ?
" Une alimentation fourragère du type luzerne permet de réduire la teneur en lipides du lait et d’accroître la teneur en acides gras oméga 3 du type acide lphalinolénique. Elle peut aussi accroître la teneur en acides linoléiques conjugués (CLA) grâce à la biohydrogénération naturelle des acides gras dans le rumen. On connaît aujourd’hui de mieux en mieux les bénéfices de tous ces acides gras. "

Peut-on faire des constatations identiques à propos de la viande ?
" Les produits carnés représentent aussi un volet important de la nutrition humaine, par leur teneur en protéines, fer, zinc, vitamines B et lipides. La composition lipidique de la chair des animaux a considérablement changé en l’espace de 100 ans, depuis la réduction de l’apport en herbe, en foin et en fourrage puis l’irruption dominante du soja, du maïs et du tournesol dans l’alimentation animale. Ceci a conduit à une augmentation considérable de la teneur en acide linoléique et du rapport oméga 6/oméga 3 dans la chair des monogastriques et dans une moindre mesure des ruminants. C’est ainsi que la composition en acides gras des lipides de la chair des
porcs, de la volaille, et du jaune d’oeuf s’est modifiée dans un sens défavorable. Ceci a également, surtout pour le porc, des conséquences sur la consistance et la texture du gras et de la viande du porc (et des produits de charcuterie) qui deviennent plus fluides ou trop mous. Ces facteurs jouent un rôle fondamental à côté des facteurs génétiques (sélection) des animaux. Le consommateur doit
pouvoir compter sur le producteur et la filière pour lui garantir des produits compatibles avec une bonne alimentation c’est-à-dire à la fois bons nutritionnellement et organoleptiquement. "

Nous aurons toujours besoin de luzerne, même  en cas de régime végétarien généralisé,il y aura toujours les vaches laitières  et de nombreuses terres seront vacantes, et dans ce cas les granulés de luzerne en tant qu’engrais azotés est  pertinent et d’ailleurs pratiqué en agriculture biologique. .

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site