Cendrillon et le prince de la Permaculture 76

 

 Les OGM agricoles.

Deux caractères majoritaires sont présent parmi les Plantes génétiquement modifiés Les plantes Bt pour bacillus thurengiensus et les plantes RR pour Roundup Ready elles sont commercialisées par Monsanto et représentent 63% des OGM agricole.

Comment fonctionne le Roundup  et les autres herbicides totaux ?.

Précisons que le Roundup dont le brevet est tombé dans le domaine public en l’an 2000 représente encore 40 % du chiffre d’affaire de Monsanto grâce aux OGM. Le principe actif du Roundup est le glyphosate Pour agir, le glyphosate pénètre par contact dans la plante, grâce à des adjuvants. Il est ensuite transporté par la sève dans toute la plante (des feuilles aux racines) jusqu’aux organes de croissance. C’est à ce niveau qu’il va inhiber la synthèse d’une enzyme, l’EPSPS, qui contrôle la fabrication de plusieurs acides aminés nécessaires à l’élaboration des cellules. Il tue alors la plante sur laquelle il est pulvérisé.

Les plantes transgéniques RR est une plante pouvant tolérer le glyphosate contenu dans le Roundup le problème est que le Roundup ne se dégrade pas contrairement a ne application normale c’est-à-dire entre deux cultures. Les OGM contiennent bien plus de résidus d’insecticides que les non OGM.

Comment faire pour les résidus présents dans le Soja RR en provenance du Brésil, de l’Argentine des Etats unis puissent être commercialisés et bien c’est simple relever les normes : en 1997, après la commercialisation du soja RR en Europe, la limite de résidus de glyphosate (limite maximale de résidus) autorisée dans le soja a été multipliée par 50, passant de 0,4 mg/kg à 20 mg/kg. Une limite de résidus aussi élevée n’est permise pour aucun autre pesticide dans l’Union européenne ni pour aucun autre produit.

Et sur suggestion de Monsanto, l’Agence étasunienne de Protection de l’Environnement (EPA) a décidé en septembre 2006 de faire passer de 175 mg/kg à 400 mg/kg la quantité autorisée de résidus de glyphosate présents dans la luzerne après utilisation d’herbicide.

Autrement dit il ne faut pas tout mélanger quand nous parlons d’OGM le premier stade est l’utilisation du produit du travail des OGM comme l’insuline.

Le deuxième stade est la consommation d’OGM  avec quelques risques en particulier le gêne traceur qui est une gêne de résistance aux antibiotiques et divers gênes non prévus.

Dans l’OGM agricole celui–ci est avalé en même temps que l’herbicide encore intact. Notons que pour le Roundup seul le glyphosate est testé alors qu’il ne serait pas le principal élément toxique il faudrait plutôt attribuer cette toxicité aux ingrédients « inertes » (adjuvants).  Destinés à faire pénétrer la substance active dans la plante.

Les avantages et inconvénients des OGM RR

Facilite les techniques sans labour ou techniques culturales simplifiées. Plus besoin de labourer avant le semis et après la récolte, mais notons qu’il n’y a pas besoin d’OGM pour cela et que l’avantage est largement détruit par les inconvénients.

De plus le soja OGM permet de s’affranchir des rotations des cultures autrement dit de faire plusieurs années de suite  du soja par exemple. En culture biologique il n’est possible de faire le soja une année sur la même parcelle, deux en culture classiques, ensuite les plantes et les parasites deviennent trop envahissant. Le Roundup ne fait pas de détail il supprime toutes les plantes sauf l’OGM

La monoculture a beaucoup d’inconvénients ;

  • Les racines n’exploitent qu’une seule couche de la terre : Alors que les rotations alternent des systèmes racinaires différents.

       -Les maladies cryptogamiques deviennent plus importantes et font baisser le rendement et demandent des traitements supplémentaires. La rotation gêne le cycle des champignons microscopiques.

S’il y a deux OGM dans une rotation des cultures.

Prenons un maïs et un colza OGM ; le colza ayant beaucoup de petites graines il y a de nombreuses  repousses qui ne sont évidemment pas éliminés par le Roundup. Le colza devient le principal parasite du maïs  OGM  Le colza RR devient ainsi une plante parasite se rependant dans tous les champs, il est favorisé puisque le seul résistant a l’action du Roundup

Les cas de résistance

Une plante l’Amarante a force d’utilisation du Roundup est devenue résistantes ce qui pose deux problèmes s’agit -il d’une résistance classique qui demeure rare pour les herbicides ou s’agit-il d’un transfert de gêne entre deux espèces ce qui existe aussi dans la nature. Comme par exemple les hêtres tordus prés de Reims transmettent leur caractère aux noisetiers par exemple, de plus transportés très loin ils donnent naissance à des hêtres eux aussi tortueux.

Une bonne affaire : surtout pour Monsanto  

Rappelons que cette technique c’est prés de la moitié de son chiffre d’affaire et qu’il est gagnant sur les deux tableaux , la vente de Roundup et la vente de l’OGM ainsi que les procès faits aux agriculteurs.

Ainsi en Argentine après la faillite du pays l’Etat Argentin très remonté contre les multinationales les semences de Soja sans rien payer a Monsanto qui menaçait de lui faire un procès, l’Etat répliqua en menaçant d’expulser Monsanto de l’Argentine et rendant sa présence illégale, Monsanto demanda seulement une petite taxe sur chaque kilogramme de Soja exporté. Finalement avec la généralisation du soja OGM  Monsanto gagna bien plus que prévu ce qui montre la grande « roublardise de cette multinationale. Nous allons étudier dans un autre article.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×