De la politique 5

1993

REFORME DE LA POLITIQUE :
Cette situation bloquée alors que le monde bouge peut conduire a des catastrophes ainsi une reforme de la constitution parait souhaitable mais qui le fera ? Sans doute le poids des voix des écologistes.
Ainsi modestement nous proposons quelques idées.
-Un quota imposé de 50% minimum de membres du gouvernement n’ayant jamais eu auparavant d’activités politiques en tant que professionnel.
-L’instauration d’une chambre populaire remplaçant la chambre des députés. Les membres de cette chambre ne seront plus élus mais tirés au sort et ceci pour une durée d’un an. Ils seront payés 10.000 francs par mois ou de leur ancien salaire si celui-ci était  supérieur, les voyages  étant remboursés des stages de  formations ayant lieux entre les sessions de travail.
Ces parlementaires d’un nouveau type  auront le pouvoir d’élaborer des lois.
De plus des sondages et referendums par minitel pourraient être instaurés a tout moment il suffira d’une carte magnétique s’insérant dans l’appareil.
Le mode d’élection des élus départementaux, régionaux et communaux restera inchangé.
Tous les élus absents plus de trois fois et sans certificats médicaux seront exclus, cinq absences même avec certificats médicaux empêcheront la personne de se représenter.
Le premier ministre sera élu par la chambre populaire le gouvernement par suffrage universel suivant le mode de scrutin communal. Ainsi le gouvernement pourra être panaché  entre la gauche et la droite qui sont actuellement des devisions artificielles.
Ainsi nous aurons des structures privilégiant l’efficacité par rapport à la politique. 

2011-12-29


Nous pensons que la moitié des députés peuvent être tirés au sort, la nécessité d’une VI éme république devient de plus en plus nécessaire comme le souligne l’excellent Arnaud Montebourg, grâce a l’Internet, a condition que celui-ci soit accessible pour tous (N° de carte électorale plus mot de passe choisi par l’utilisateur) les principales lois pourraient être votées par tous. L’informatique tant écriée deviendra un instrument de la démocratie directe comme dans la Grèce antique.   Rappelons nous du résultats du referendum du 29 mai 2005 : en gros les élus prônaient a une large majorité pour le Oui, les dirigeants des principaux partis également ce qui n’était pas le cas des membres des partis et encore moins pour les sympathisants témoins les membres du PS et des Verts. Le divorce entre les dirigeants et « la France d’en bas » est très grand. Le vote d’une partie des lois en direct ainsi que la moitié des élus tirés au sort pourra combler cette fracture. L’élection du gouvernement confortera la démocratie et la chambre populaire empêchera le « politiquement correct »  comme pour le Oui au référendum sur la constitution européenne.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site