De la politique 3

1993

En 1981 quelques mesures furent prises au début ; abolition de la peine de mort, suppression de la centrale nucléaire de Plogoff et de l’extension du camp du Larzac.

Nous n’oublierons pas les efforts méritoires de Brice Lalonde avec son petit budget et l’énergie considérable pour sauver quelques lopins de terre sauvages. Nous restons persuadés que Brice Lalonde a été plus utile pour l’écologie en tant que membre des amis de la terre qu’en tant que ministre.

Quand à l’entrée de « verts » au gouvernement cela évoque irrésistiblement le plongeon d’un jeune dauphin dans un bassin infesté de vieux requins.

Les membres du gouvernement avec leurs beaux appartements, leurs belles voitures avec chauffeurs, les hélicoptères les attendant pour les conduire au manoir de campagne sont soustraits du commun des mortels  et par la même de la réalité, heureusement au contraire de la monentaklura de l’ex URSS cela ne dure que quelques années.

Les maires sont proportionnellement bien plus mal payés et sont beaucoup plus proches des réalités mais néanmoins atteint régulièrement par la folie des grandeurs.

Ils font construire a tour de bras des golfs, des « marinas pieds dans l’eau » des projets immobiliers démesurés, des ports de plaisance bétonnant affreusement le littoral mais aussi des dettes et des banqueroutes éventuelles ainsi que la fuite des touristes.

Le pouvoir hélas n’arrange pas l’homme, l’avancée de la cause écologiste se mesurera au poids des voix mais sûrement pas au nombre de ministres et de députés.

La Vanoise en 1970  n’aurait sûrement pas été sauvée par des ministres écologistes et des députés. Elle l’a été par les associations et la mobilisation, pourtant a l’époque personne n’imaginait la naissance d’un parti écologiste.

Les partis politiques proposant des sièges de députés aux écologistes tendent des pièges car pour eux les écologistes sont dangereux car différents.

Par contre la participation des écologistes aux assemblées régionales et aux conseils municipaux est certainement utile.

L’interdiction de la circulation dans le centre de la ville de Strasbourg montre le poids des écologistes qui gouvernerons efficacement quand une grosse majorité du pays appliquera et connaître les idées des mêmes écologistes.

2011

 Nous pensons que l’accord électoral avec le PS est une erreur et que les verts sont trop un parti comme les autres avec des dirigeants qui veulent tous être « le chef », la candidate verte a l’élection présidentielle de 2012 a mille fois raison de prendre ses distances avec cet accord de carriéristes. Les verts ne sont pas fait pour l’élection législative majoritaire à deux tours et cet accord devait intervenir a la rigueur entre les deux tours de l’élection présidentielle. Par contre les élections régionales  et municipales sont des moments privilégiés. Les verts devraient plus tenir compte d’une science nommée écologie qui idéalement doit soutenir leur action, je suis effaré parfois par l’indigence des réponses et des propositions,  en gros : les algues vertes c’est pas bien alors il faut changer l’agriculture mais nulle réponse n’est apportée pourquoi la prolifération des algues vertes et comment se produit-elle ? Ce modeste site essaye de répondre modestement et imparfaitement aux lacunes « des verts ». La politique et basée sur l’économie et le droit mais l’écologie n’a pas pris sa place. Néanmoins les préalables économiques sont indispensables : fin du productivisme et du néolibéralisme, retour d’une véritable banque centrale etc.

 En ce qui concerne les ministres de l’environnement ils ou plutôt elles on soit une toute petite place ou encore sont ridiculisées.  L’action de Ségolène Royal avant qu’elle ne soit trop fatiguée était jugée favorablement  par René Dumont, Corinne Lepage était sérieuse, Brice Lalonde avait peu de pouvoir, en théorie depuis 2007 « le gars Jean Louis » était le N°2 du gouvernement, il avait de bonnes idées en particulier sur la fiscalité carbone qui est très efficace pour les économies d’énergie ainsi que la production locale.

Mais la possibilité de changer réellement la  donne a été nulle d’autant plus que le président a changé d’avis, pauvre Nicolas Hulot avec son pacte écologique. Actuellement une dénommée Nathalie est surtout réduite a résoudre les conflits avec les aéroports et leurs agents de sécurité alors que le but final est de diminuer le transport aérien.

Voici le plan du Programme des verts, j'espére que ceux-çi vont le faire connaitre

programme-verts208.jpg


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×